Les laboratoires craignent une forte affluence dans les prochaines semaines

30 %
Les laboratoires Biogroup réalise 30% des tests PCR au niveau
national.

Qui dit pass sanitaire, dit prochaine affluence dans les laboratoires d'analyses. Pour pouvoir continuer à profiter des espaces de culture et de loisirs, les Français non-vaccinés vont devoir se faire tester.

Une forte affluence estivale dans les laboratoires d'analyses

Avec l'extension du champ d'application du pass sanitaire mercredi 21 juillet et au début du mois d'août, les laboratoires d'analyses s'attendent à voir affluer les Français non-vaccinés en quête d'un test négatif pour leur pass sanitaire.

Le président du syndicat des biologistes, François Banchecotte, confiait au Parisien : « Dans les prochaines semaines, la demande va être très forte. On pense qu'il y aura un peu moins de deux millions de prélèvements cette semaine, car les gens se sont d'abord rués vers la vaccination. Sauf qu'ils vont ensuite avoir besoin de tests ».

Vers une pénurie de personnel

Le groupe pharmaceutique Biogroup, leader de l'analyse médicale en France, estime sa capacité de tests hebdomadaires actuelle à 200.000. Il pourra augmenter ses rendements de 100.000 tests par semaine en faisant tourner les machines sans interruption. Cependant, se pose la question du manque de personnel en cette période de congés. Le groupe qui réalise 30% des tests au niveau national, a déjà étendu ses horaires au dimanche mais ne pourra pas faire plus sans le personnel adéquat.

François Banchecotte confit : « Ce n'est pas du côté des réactifs qu'il y aura des problèmes, mais du personnel. Les infirmiers travaillent en centres de vaccination, car le salaire y est plus intéressant, et les étudiants sont partis en vacances après cette année compliquée ». Pour faire face, les laboratoires ont commencé à embaucher des « étudiants en chirurgie dentaire qui sont en deuxième année et qui peuvent faire des PCR ».

À compter du mercredi 21 juillet 2021, il faudra avoir été complètement vacciné ou avoir réalisé un test PCR pour pouvoir se rendre dans des lieux de culture et de loisirs. Le dispositif du pass sanitaire sera ensuite étendu début août aux restaurants, bars, et à certains centres commerciaux.