Tabac : net recul de la consommation en France

26,9 %
26,9% des Français fument quotidiennement.

Pour la première fois dans l’histoire récente, les ventes de tabac dans le réseau des buralistes viennent de passer sous la barre des 50 000 tonnes en 2018, soit une baisse de 8,8% par rapport à 2017, révèle l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

Les ventes de cigarettes en baisse de 9,1% sur un an

Jamais depuis 2005 (année de la création de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies) nos compatriotes n’ont fumé si peu. Si la baisse de la consommation du tabac diminue chaque année depuis 2015, l’année 2018 marque un tournant, puisque les ventes viennent de passer sous la barre symbolique des 50 000 tonnes, pour s’établir à 49 740 tonnes (contre 54 525 tonnes en 2017). Le recul observé en 2018 est d’ailleurs particulièrement marqué (-8,8%). Dans le détail, les ventes de cigarettes (80% du marché avec 40 232 tonnes) sont en recul de 9,1% tandis que pour le tabac à rouler le repli atteint 9,8%.

Cette baisse de la consommation pourrait s’expliquer par la hausse progressive des prix des cigarettes. Pour rappel, au 1er mars 2018, les prix ont augmenté en moyenne de 94 centimes pour un paquet de 20 cigarettes et de 2 euros pour un paquet de 30 grammes de tabac à rouler (ce dernier ayant déjà connu une hausse notable en février 2017). De nouvelles hausses des prix du tabac sont d’ailleurs prévues aux mois de mars puis de novembre 2019.

1 Français sur 4 fume tous les jours

Parallèlement à cette baisse des ventes du tabac, on observe une hausse impressionnante des ventes de traitements d’aide à l’arrêt (+25%, après +28% en 2017). Cette évolution est sans doute attribuable au lancement du remboursement à 65% des substituts nicotiniques par l’Assurance maladie (contre le forfait, moins avantageux, de 150 euros par an et par personne auparavant).

Selon les derniers chiffres rendus publics, la prévalence de l’usage quotidien du tabac s’élève à 26,9% des adultes en 2017, contre 29,4% en 2016. Les résultats de la dernière enquête ESCAPAD, rendus publics en septembre 2018, montrent d’ailleurs une diminution sans précédent de la part des adolescents de 17 ans qui fument quotidiennement (25% en 2017 contre 32% en 2014).