Malgré un Nutriscore A ou B, les steaks et substituts végétaux sont mauvais pour la santé

87,5 %
87,5% des substituts végétaux sont des aliments ultra transformés.

Selon une étude de 60 Millions de consommateurs, les substituts végétaux comme les boulettes, steaks et nuggets à base de céréales sont à limiter « si l’on veut préserver sa santé » alors qu'ils affichent un Nutri-Score A ou B. Explications. 

Des aliments ultra-transformés mauvais pour la santé

Entre les études qui affirment que la viande rouge est cancérigène et les campagnes choc sur l’élevage intensif, beaucoup de personnes ont décidé de passer à une alimentation non-carnée. Pour pallier au manque de viande, certains achètent des substituts végétaux qui se présentent sous la forme de boulettes, de nuggets ou encore de steak. Pour autant, ces aliments ne sont pas particulièrement recommandés pour la santé.

Il serait même déconseillé d’en manger tous les jours. C’est ce que conclut une enquête de 60 Millions de consommateurs, publiée dans le numéro du mois de mars 2021. Le magazine a en effet analysé « seize produits issus de la grande distribution (Findus, Herta, Carrefour Veggie…) et des magasins bios (Céréalpes, Tossolia…) ». Au final, quatorze de ces substituts végétaux entrent dans la catégorie des aliments ultra transformés. Cela représente tout de même 87,5% des produits passés au crible, soit une grande majorité.

Problème, les produits ultra-transformés, peuvent entraîner différents problèmes de santé comme du diabète, maladies cardiovasculaires, obésité, syndrome de l’intestin irritable et autres joyeusetés.  Selon 60 Millions de consommateurs, « ces similis carnés n’ont de la viande que l’apparence ». Par conséquent, le magazine conseille de « limiter la consommation si l’on veut préserver sa santé ».

Ne pas se fier à l’emballage, limiter la consommation des steaks de soja et autres

Curieux pour des aliments affichant généralement un Nutri-Score de A ou B, n’est-ce pas ? Pour les consommateurs c’est à ne plus rien y comprendre. Pour y voir plus clair, 60 Millions de consommateurs conseille de consulter l’indice Siga. « L’indice Siga 1 correspond aux aliments bruts (carotte, pomme, riz…) ; l’indice 2 aux aliments « peu transformés » que l’on obtient par les procédés culinaires utilisés à la maison ou au restaurant (découpe, cuisson, pressage…) ; l’indice 3 aux mêmes aliments lorsqu’on y ajoute du sucre, du sel ou du gras ».

Et c’est en regardant ce fameux indice que l’on découvre que la plupart des substituts végétaux affichent un indice de 5 ou 7, signifiant qu’il s’agit d’un aliment ultra transformé qui a généralement subit du craking, c’est-à-dire la décomposition à l’extrême du blé et du soja. Sur l’ensemble des produits analysés, seules les galettes « Provençale » de Céréalpes présentent un indice Siga 3. 

Conclusion, méfiez-vous des étiquettes qui peuvent vous induire en erreur et cuisinez le plus vous-même, avec ou sans viande. Ainsi, vous serez certain que la qualité est au rendez-vous et que ce que vous mangez n’est à priori pas mauvais pour votre santé.