Scandale sanitaire : le fluor pour farter les skis est un poison « éternel »

200 degrés
Chauffé de 150 à 200 degrés, le fluor devient très dangereux.

Peur sur la glisse, une enquête de L’Équipe Explore révèle comment le fluor, une substance utilisée pour farter les skis, est dangereuse pour la santé. Un « scandale sanitaire » qui secoue le monde du ski.

Le fluor pour farter les ski est un poison 

Pour farter les skis, c’est-à-dire les rendre plus glissants, les professionnels utilisent du fluor. Dans une enquête intitulée Peur sur la glisse, le journal L’Équipe Explore soulève le problème de l’utilisation de celui-ci. En effet, selon Aurélien Delfosse, rédacteur en chef du magazine, cette substance est dangereuse. Interviewé par Franceinfo, il explique que ce composé chimique est un « poison dit éternel puisque ni le corps, ni l'environnement ne savent comment s'en débarrasser. Cela veut dire qu'une fois que vous l'avez en vous, le corps n'est pas capable de l'évacuer, ni par l'urine, ni par rien d'autre ».

Problème, plus on utilise et manipule ce fluor, plus on risque d’être contaminé et de développer des pathologies. Selon l’enquête, cette substance peut entraîner de la fièvre et des nausées ou, plus grave, des fausses couches, des cancers, des malformations. C'est lorsqu'il est chauffé, pour farter les skis, de 150 à 200 degrés, que le fluor devient très dangereux. Aurélien Delfosse se souvient d'un entraineur qui aurait fait un AVC après avoir farté des skis toute une nuit. 

Le fluor est-il dangereux pour les skieurs ? 

Dans le monde du ski, l’on parle d’un « scandale sanitaire ». Selon L'Équipe Explore, plusieurs centaines de personnes auraient été contaminées depuis la fin des années 1980. Il s’agit de sportifs pratiquant le ski nordique mais aussi des personnes qui les entretiennent, dans les magasins de location par exemple. Et les skieurs occasionnels ? Pas d’inquiétude selon Aurélien Delfosse : « Ce n'est pas parce que vous allez faire du ski une fois par an, et que vous allez louer des skis, que vous êtes contaminés par le fluor. Le fluor s'utilise principalement en ski nordique, puisqu'on est censé monter ou se déplacer sur du plat. On en mettra moins lorsqu'il s'agit de descendre ».

Alors que des alertes ont été lancées il y a une trentaine d’années, rien n’a été décidé en France. Cependant, la Fédération française de ski (FFS) ne prend pas ce problème à la légère. Les techniciens doivent désormais porter des protections pour farter les skis. Cette pratique devrait se retrouver interdite progressivement.