Santé : un médicament révolutionnaire contre... et pour les moustiques ?

4 jours
Le moustique met 4 jours à digérer le sang et amener ses oeufs à
maturation

Qui n’a pas déjà rêvé d’une soirée d’été sans sortir couvert comme en plein hiver ou empester la citronnelle jusqu’à en avoir la nausée ? Et si des chercheurs avaient enfin trouvé LE moyen de se protéger contre les moustiques ? 

Si le moustique vous pique, ou plutôt LA moustique, ce n’est pas (uniquement) pour vous embêter... Elle a en effet besoin du sang humain pour nourrir ses oeufs. Une équipe de chercheurs a donc tenté de trouver comment lui couper l’appétit : un médicament contre... et pour les moustiques serait la solution.

Un moustique rassasié de sang ne piquerait plus pendant quatre jours

Si les moustiques sont surtout à l’origine de désagréments assez bénins, principalement boutons et démangeaisons, certaines espèces peuvent transmettre à l’homme des maladies graves, telles que la fièvre jaune, le virus Zika, la dengue ou le le chikungunya. De nombreuses méthodes existent pour essayer de se préserver de leurs piqûres, mais aucune solution miracle. Dans une étude publiée jeudi 7 février dans la revue Cell, on apprend qu’une équipe de chercheurs de l’université Rockefeller, à New York, aurait découvert comment repousser les moustiques par un médicament.

Se prémunir des piqûres pour « contrôler la transmission de maladies infectieuses », tel était l'objectif des chercheurs, qui ont étudié une espèce de moustiques, les Aedes aegypti, spécialement impliquée dans la propagation de maladies. Ils ont constaté qu’après avoir piqué un humain, le moustique n’avait plus besoin de sang pendant 4 jours. Un moustique rassasié ne piquerait donc plus pendant plusieurs jours.

Comment leur couper l’envie de piquer à nouveau ? Tout simplement en leur faisant croire qu’ils sont déjà gorgés de sang. Les scientifiques ont donc cherché comment agir sur les hormones de satiété des moustiques femelles : les neuropeptides Y (NPY). Plus exactement le NPYLR7, responsable de la régulation de l’appétit. 

Provoquer chez les moustiques une sensation de satiété pour leur couper l’envie de piquer

Ils ont ainsi tenté de reproduire l’effet de satiété en mettant au point une solution médicamenteuse. La chercheuse Leslie Vosshall, co-auteur de l’étude, explique : « Sur un coup de tête nous avons pensé : allons-y faisons l’expérience la plus folle possible, obtenons des médicaments pour l’alimentation humaine et voyons s’ils agissent contre les moustiques. C’était surprenant que cela ait si bien fonctionné », peut-on lire sur le site de Technologie Media. Ils ont ainsi mélangé ces médicaments à une solution contenant une molécule trouvée chez la plupart des animaux qui attirent fortement les moustiques.

Les chercheurs ont administré le médicament à une vingtaine de moustiques, qui n’ont pas réagi en présence de sang chaud ou d’odeur humaine. La question reste de savoir comment délivrer ce médicament... Les pistes d’appâts imitant les odeurs corporelles humaines ou de « mangeoires » chargées de solution médicamenteuse où les moustiques viendraient boire sont pour le moment privilégiées. Est-ce donc la solution miracle qui nous permettra de nous débarasser à tout jamais des moustiques ? Rien n’est mois sûr. « La nature est beaucoup trop intelligente. » rappelle Leslie Vosshall. Gardez-donc encore précieusement vos spray, bougies et méthodes naturelles anti-moustiques !

 

Aurélie Giraud

Aurélie Giraud, juriste de formation, titulaire d'une maîtrise de droit public (Sorbonne, Paris I), est journaliste à Economie Matin, après avoir travaillé comme correctrice et éditrice sur de nombreux manuscrits de livres, dont ceux de son mari, Jean-Baptiste Giraud, puis secrétaire de rédaction.