Repérer et neutraliser un boulet : Le beauf complexé



Vous n’avez pas le moral en ce moment, ça fait longtemps que vous n’avez pas pécho et vous avez trop bu. Toutes les conditions sont réunies pour que vous risquiez de vous taper un beauf complexé. On a toutes fait cette erreur, on ne vous jugera pas, mais sachez toutefois vous en sortir à temps car ce profil n’est définitivement pas envisageable comme futur père de vos gosses.

LE PROFIL

Il a un boulot un peu chiant pour lequel il ne faut pas une intelligence remarquable mais qui le fait se sentir important (agent immobilier, syndic, commercial, courtier…). Il a un physique plutôt banal ; disons-le, il est même assez moche. Mais surtout, il est mal sapé. Il fait des efforts, mais vraiment ce n’est pas possible ce costard de VRP acheté chez Celio pour un afterwork décontracté où tous les mecs normaux ont sorti leur jean Diesel et leur veste Armani. Il a une voiture un peu tape à l’oeil et de mauvais goût mais qu’il n’a pas dû payer très cher et dans laquelle il met toute sa thune, style Porsche Boxter ou pire, Audi TT, quand ce n’est pas carrément une 206cc. Il utilise régulièrement des expressions comme « on se passe un coup de bigot », « je vais lui casser les pattes arrières », « il a le cul bordé de nouilles », « c’est à se taper le cul par terre » ou encore l’inévitable et fameux « baisse ta culotte, c’est moi qui pilote »… On ne va pas vous faire ici la liste exhaustive des expressions ridicules qu’il emploie, mais vous avez compris le principe.

LA VÉRITÉ

Bien sûr, vous vous doutez bien qu’il n’habite pas en plein coeur du Marais. Probablement dispose-t-il d’un pavillon dans une banlieue paumée et il en est fier car il peut ainsi organiser des barbecues et des parties de pétanque avec quelques-uns de ses congénères, voire même des soirées tartiflette arrosées de bière et de sangria.

Passé la première stupéfaction ravie quand il se rendra compte que vous lui accordez de l’attention, son côté complexé reprendra le dessus et il commencera probablement à se montrer désagréable, critiquant votre mode de vie tellement cool et branché, vos amis qui le méprisent et ne s’en cachent pas, les lieux hype que vous fréquentez du mercredi au vendredi et où il se fait systématiquement recaler, ou même votre chambre de bonne qui fait la taille de sa cuisine américaine ringarde.

COMMENT LE CHOPER ?

C’est vraiment simple, c’est un mec à l’ancienne, donc envoyez-lui les signaux basiques tels que les regards entendus et les sourires avenants, quelques contacts physiques discrets, et quand il a mordu à l’hameçon donnez-lui votre portable. Il n’attendra probablement pas les trois jours réglementaires pour vous inviter à dîner dans un restaurant pompeux, chiant et ringard. Attendez quelques rencards avant de coucher. Déjà parce que comme on l’a dit, c’est un mec à l’ancienne et vous n’en aurez que plus de valeur à ses yeux si vous vous faites désirer. Aussi parce qu’il n’y a vraiment pas à s’impatienter de se faire sauter en missionnaire pendant trois minutes en se faisant écraser par sa bedaine de buveur de bière.

L’ÉCHAPPATOIRE

Une fois que vous serez convaincue que finalement, les balades en sa compagnie dans son bled paumé avec son Audi TT, sa main posée en propriétaire sur votre cuisse, contemplant d’un air inspiré le coucher de soleil derrière ses Ray Ban, ce n’est tout compte fait pas votre trip, vous souhaiterez probablement mettre fin à tout ça. Mais il ne sera pas convaincu par votre décision, sa virilité de mec supportant mal ce rejet. La meilleure chose à faire, c’est d’envoyer vos frères et vos cousins lui casser la gueule.

ÇA DÉGÉNÈRE

Vous vous êtes laissée baiser sans capote (car bien sûr il est incapable de la mettre) et ça y est, il vous a refilé une chtouille, un herpès ou pire, il vous a foutue enceinte.

Vous voilà donc contrainte d’abandonner votre vie trop cool pour aller habiter dans son pavillon de banlieue. Votre seule compagnie à présent est son labrador crasseux qui vous hait et tente de vous bouffer et les voisins sociopathes qui vous surveillent de derrière leurs rideaux. Tant pis pour vous, on vous avait pourtant prévenue.

Ceci est un extrait du livre « Repérer & neutraliser un boulet - Guide de survie en territoire amoureux » écrit par Émilie Ménard paru aux Éditions Ellebore. (ISBN: 979-1023001150). Prix : 15 euros.

Reproduit ici grâce à l'aimable autorisation de l'auteur et des Éditions Ellebore.


Santé Digest

Émilie Ménard

Tour à tour chef d’entreprise et artiste peintre déjà plébiscitée, autodidacte et titulaire d’un MBA, Emilie Ménard est un oxymore à elle toute seule. Se déplaçant en moto FZ8, pratiquante assidue de close-combat, elle revendique son indépendance souveraine des hommes. Elle les aime tous et les croque avec humour dans son dernier livre, « Repérer & neutraliser un boulet - Guide de survie en territoire amoureux ».