Rentrée scolaire : collégiens et lycéens seront obligatoirement masqués

3,3 %
Le taux de positivité des tests PCR en France augmente à 3,3%.

C’était attendu car demandé par les syndicats des travailleurs de l’Éducation nationale et les médecins : le protocole sanitaire pour la Rentrée scolaire 2020 a déjà évolué. Il commençait à être considéré obsolète car établi à un moment de basse activité du virus ; or, depuis plusieurs jours, le nombre de nouvelles contaminations ne cesse de battre des records.

Collégiens et lycéens : masque systématique et obligatoire

Ce ne sera probablement pas le seul changement qui surviendra au niveau du protocole sanitaire pour les écoles, collèges et lycées avant la Rentrée de septembre 2020… mais c’est le premier. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a annoncé jeudi 20 août 2020 dans la soirée que le masque sera « systématique », et donc obligatoire, pour tous les élèves de plus de 11 ans.

La différence, par rapport à la règle établie fin juillet 2020, est notable : auparavant, le masque n’était obligatoire que lorsque la distanciation physique ne pouvait pas être respectée. Désormais, les collégiens et lycéens devront le porter tout le temps, partout dans l’établissement. Probablement même à l’extérieur des bâtiments, mais cette obligation-ci restera à la discrétion des chefs d’établissement concernés.

Naturellement, outre les collégiens et les lycéens, le port du masque sera systématique et obligatoire également pour l’ensemble du personnel.

Un nouveau record de contaminations depuis la fin du confinement

L’annonce de Jean-Michel Blanquer a été faite alors que la France a connu un nouveau record de contaminations par la Covid-19 depuis la fin du confinement en mai 2020. Ce nouveau record confirme la tendance d’une augmentation des cas, ou tout du moins des cas découverts, ce qui fait craindre le début d’une « deuxième vague ».

Selon les données de Santé Publique France du jeudi 20 août 2020, 4.771 nouveaux cas de Covid-19 ont été découverts en 24 heures, soit 1.005 de plus que la veille (3.776). En sept jours, ce sont 18.638 personnes qui ont été diagnostiquées positives. Le taux de positivité dans les tests PCR est, lui aussi, en augmentation : 3,3 %, contre 3,1 % la veille.

Ce qui inquiète Santé Publique France est le fait que le nombre de cas découverts chaque jour augmente « alors que le niveau de dépistage stagne ». Ce n’est donc pas une augmentation du nombre de tests qui fait augmenter le nombre de cas découverts.


Santé Digest

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio