Pass vaccinal : ce que vous avez le droit de faire... ou pas

7,8 %
7,8% des Français de plus de 12 ans ne sont pas vaccinés.

Dimanche 23 janvier 2022, le texte de loi visant à instaurer le Pass vaccinal en France a été publié au Journal Officiel : il entre donc en vigueur lundi 24 janvier 2022, une dizaine de jours plus tard que prévu. Une réforme certes temporaire mais qui risque fort de changer le quotidien de dizaines de milliers de personnes.

Où le Pass vaccinal est-il obligatoire ?

Le grand changement entre le Pass sanitaire, qui disparaît, et son remplaçant le Pass vaccinal est bien évidemment l’obligation d’avoir un schéma vaccinal complet pour accéder à certains lieux de vie en France. La liste est longue : les lieux de culture, comme les cinémas, les théâtre et les musées, mais aussi les parcs d’attractions, les stades, les salles de sport…

Les bibliothèques, les discothèques, les foires ou encore les salons y seront également soumis mais, surtout, ce sont les cafés et restaurants ainsi que les trains interrégionaux (TGV et Intercités) qui voient leur accès être interdit aux non-vaccinés.

Autre changement : les centres commerciaux et grands magasins de plus de 20.000 mètres carrés, hors produits de première nécessité, pourront également être soumis au Pass vaccinal, sur décision préfectorale et en fonction de la situation sanitaire locale.

Le Pass sanitaire ne disparaît pas

Contrairement à ce que la loi aurait pu le faire penser, le Pass sanitaire ne disparaît pas : les lieux de santé, comme les hôpitaux (sauf urgences) les cliniques, les maisons de retraite, les services médico-sociaux ou encore les Ehpad sont toujours soumis au Pass sanitaire. Ils ne sont donc accessibles pour les non-vaccinés que sous réserve d’un test de dépistage de la Covid-19 (PCR ou antigénique) de moins de 24 heures. Les personnes vaccinées, de leur côté, disposent par défaut du Pass sanitaire, moins restrictif que le Pass vaccinal.

Une solution temporaire pour les primo-vaccinés

L’objectif du gouvernement étant d’inciter à la vaccination, une solution temporaire a été prévue pour les non-vaccinés qui franchiraient le pas : un Pass vaccinal temporaire dès la première injection de vaccin contre la Covid-19. Pour ce faire, il faut s’engager à obtenir la deuxième dose sous un mois ainsi que réaliser un test PCR négatif 24 heures après la première dose.

Troisième dose obligatoire, mais pas pour les 16-17 ans

Loin d’être un détail, il ne faut pas oublier que le Pass vaccinal dans sa forme en vigueur lundi 24 janvier 2022, perd sa validité dans le cas où la troisième dose n’aurait pas été injectée moins de sept mois après la deuxième. Cette dose « booster » est accessible pour tous les adultes dès trois mois après la deuxième.

Jean Castex, Premier ministre, a annoncé qu’elle serait ouverte dès lundi 24 janvier 2022 pour l’ensemble des 12-17 ans, « mais sans obligation », a-t-il précisé. Cela signifie que les 16-17 ans, soumis au Pass vaccinal (contrairement aux 12-15 ans), n’ont pas d’obligation de troisième dose pour que le Pass vaccinal soit valide.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio