Le Pass sanitaire territorialisé se précise au gouvernement

74 %
La France a passé le cap des 50 millions de primo-vaccinés, soit plus
de 74% de sa population.

Bien que la mobilisation des anti-Pass sanitaire, qui défilaient le 18 septembre 2021 pour le dixième samedi consécutif, soit en forte baisse (80.000 personnes selon le ministère de l’Intérieur, trois fois moins que lors du premier samedi), le gouvernement semble prendre conscience que le Pass sanitaire pourrait être adapté selon les territoires. Gabriel Attal a confirmé que le projet est à l’étude.

Un Conseil de Défense pour un Pass sanitaire territorialisé

La situation restant malgré tout tendue sur le front de la pandémie en France avec plusieurs milliers de nouveaux cas confirmés chaque jour, le seuil des 116.000 décès franchi et celui des 6,7 millions de cas qui se rapproche, rien n’a été formellement annoncé. Mais Emmanuel Macron, en premier lieu, a lancé l’idée ; puis Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, le 19 septembre 2021 sur BFMTV a confirmé.

«  Il y a une réflexion sur la manière dont on peut adapter les règles, soit le passe sanitaire, peut-être d’autres, à la situation locale et à l’évolution de la situation locale », a déclaré le porte-parole le dimanche 19 septembre 2021. Et le tout va se faire par le biais d’un Conseil de Défense sanitaire dont la date n’a pas été communiquée. « Probablement mercredi prochain », a souligné le porte-parole gouvernemental, soit mercredi 22 septembre 2021.

Une situation territorialisée qui va créer la confusion

Si le gouvernement veut alléger les contraintes du Pass sanitaire, allant par ailleurs à contre-courant de certains voisins européens de la France, comme l’Italie qui a, au contraire, renforcé la mesure, l’exécutif va devoir éviter l’écueil d’une complexification des règles.

Territorialiser le Pass sanitaire, donc en soumettre l’application, ou non, à des données sanitaires comme le taux d’incidence, peut donner lieu à des situations complexes et illisibles pour les Français : le Pass sanitaire pourrait être obligatoire dans un département mais pas dans le département voisin. Pour les habitants, il sera alors nécessaire de bien s’informer afin de ne pas risquer d’avoir de mauvaises surprises.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio