Pass sanitaire : Emmanuel Macron confirme de possibles allègements

70 %
Moins de 70% de la population française est totalement vaccinée.

Instauré pour de nombreuses activités depuis le 9 août 2021, le Pass sanitaire a été, avec la vaccination, un des outils majeurs de contrôle de la pandémie de Covid-19 en France. Décrié par une minorité de Français, il pourrait commencer à être allégé. Emmanuel Macron l’a confirmé le 16 septembre 2021.

Pass sanitaire : des allègements en France…

Rien n’est encore décidé, mais les membres du gouvernement sont unanimes : le 16 septembre 2021, invités dans plusieurs matinales, Olivier Véran, ministre de la Santé, ou encore Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics, ont annoncé que le Pass sanitaire pourrait bientôt être allégé. Sans plus de précisions, cela pourrait conduire à le supprimer dans certains lieux, comme les centres commerciaux, ou pour certaines activités précises.

Une option que le chef de l’État envisage sérieusement : invité dans le cadre des Rencontres de l’Union des entreprises de proximité (U2P), Emmanuel Macron a déclaré que « dès que les conditions sanitaires le permettront », il serait possible de « lever certaines contraintes et de revivre normalement ». Mais le président de la République ne compte pas aller trop vite : si allègement il y aura, ce sera département par département, territoire par territoire.

Car en France, la pandémie continue : environ 10.000 nouvelles contaminations sont enregistrées chaque jour sur le territoire (8.128 le 16 septembre 2021) et plusieurs dizaines de personnes (65 le 16 septembre 2021) décèdent quotidiennement des suites de la Covid-19. Depuis le début de la pandémie, au 16 septembre 2021, la France déplore 115.894 décès et 6,9 millions de cas de Covid-19.

La Suisse l’instaure, l’Italie le renforce, l’Allemagne le maintient

Les annonces d’Emmanuel Macron tranchent avec la politique menée par certains voisins européens : notamment la Suisse qui a instauré le Pass sanitaire un peu partout sur son territoire depuis le 13 septembre 2021 malgré un nombre de contaminations quatre fois inférieur (2.605 nouveaux cas le 15 septembre 2021) et un nombre de décès dix fois inférieur (6 morts le 15 septembre 2021).

L’Italie, de son côté, a annoncé le 16 septembre 2021 étendre le Pass sanitaire à l’ensemble des travailleurs du public comme du privé : il sera impossible de se rendre sur son lieu de travail sans « Green pass ». Quant à l’Allemagne, elle n’a pas changé sa position : le Pass sanitaire y est obligatoire, sauf pour les frontaliers lors de séjours de moins de 24 heures.

Le Danemark : l’exemple suivi par Emmanuel Macron ?

Mais le chef de l’État, lors de ces annonces, pourrait avoir en tête le Danemark. Le pays d’Europe du Nord a levé le Pass sanitaire début septembre 2021, et a ainsi été encensé par les opposants français et européens du Pass sanitaire.

Toutefois, la comparaison est compliquée : le pic de contaminations connu par le Danemark depuis le début de la crise sanitaire s’est déroulé la semaine du 20 décembre 2020 avec… 24.694 contaminations en 7 jours. La France, lors du pic de la semaine du 8 novembre 2021, avait enregistré plus de 350.000 cas en 7 jours.

Depuis début septembre 2021, le Danemark n’a jamais dépassé les 1.000 cas par jour, grâce à un Pass sanitaire instauré dès avril 2021 de manière stricte, et à un taux de vaccination élevé : 74,3 % de la population danoise (tous âges confondus) est totalement vaccinée, contre moins de 65 % pour la France.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio