Pass sanitaire : 1 semaine en France après la deuxième dose, mais pas ailleurs

2,5 %
Pratiquement 2,5% de la population mondiale a contracté le virus de la
Covid-19.

Alors que le gouvernement vise à étendre le Pass sanitaire en France, ce qui commencera dès le 21 juillet 2021, Olivier Véran a annoncé le 13 juillet 2021 que le délai pour avoir un Pass sanitaire valide est réduit. Sauf que ce ne sera pas le cas dans les autres pays de l’Union européenne… et les voyageurs risquent d’être confus.

Pass sanitaire : validité au bout d’une semaine après la deuxième dose

Jusqu’à présent, les règles étaient simples et uniformes : le Pass sanitaire européen était valable après deux semaines pour les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca, et après 4 semaines pour le vaccin à dose unique Janssen. Mais le gouvernement français a changé les règles… sur son territoire.

Le 13 juillet 2021, dans un tweet, Olivier Véran a déclaré : « Désormais, seuls 7 jours suffiront pour être considéré comme totalement protégé en France et accéder au Pass sanitaire. » Une manière de moins pénaliser les personnes qui se feraient vacciner après l’annonce de l’extension du Pass sanitaire qui sera obligatoire un peu partout dès août 2021. Sauf que ça pose des problèmes au niveau européen.

Voyages : on peut partir… mais pas arriver ?

« Les règles européennes des 14 jours restent inchangées pour le moment », a précisé, dans le même tweet, le ministre de la Santé. Et c’est là tout le problème : l’absence d’uniformisation des règles sanitaires en Europe va conduire à des situations absurdes.

Par exemple : les Français pourront monter dans un avion ou un train dès 7 jours après la deuxième dose de vaccin. Mais si le voyage est international, ils se retrouveront sans Pass sanitaire valable dès lors qu’ils traversent la frontière, puisqu’ailleurs en Europe, le Pass sanitaire n’est valable que 14 jours après la deuxième injection. D’une manière générale, pour les voyages à l’étranger il faut donc compter 14 jours après la deuxième injection pour que le Pass sanitaire soit valable et éviter les mauvaises surprises.

Reste que l’annonce du gouvernement est moins arbitraire qu’on ne pourrait le penser : plusieurs études, dont une récente de l’Institut Pasteur, montrent qu’une semaine après la deuxième dose, l’efficacité des vaccins Moderna et Pfizer est de plus de 85% contre les variants originel et Alpha, et de plus de 75% contre le variant Delta. Suffisant, pour le gouvernement.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio