Les Français consomment moins de pain, mais le consomment mieux

105 grammes
Les Français consomment en moyenne 105 grammes de pain par jour.

Si la consommation traditionnelle de pain baisse, il reste un incontournable pour 87% des Français qui sont de plus en plus regardants sur la qualité des produits qu'ils achètent. 

Quels sont les critères d'achat du pain ? 

On dit souvent en France que le pain est la base de l’alimentation. Pourtant, les Français le consomment de moins en moins. Selon une étude de la Fédération des entreprises de Boulangerie (FEB), 87% des interrogés déclarent avoir toujours du pain chez eux. Seulement, ils n’en consommeraient en moyenne que 105 grammes par jour contre 114 grammes en 2015, soit un recul de près de 8%.

Et si la quantité baisse, la qualité augmente. Les critères d’achat du pain sont le goût, la fabrication artisanale et la fraicheur. 96% des consommateurs se disent globalement satisfaits de la qualité du pain qu’ils achètent. La majorité des personnes interrogées ne consomment que du pain 100% français : 52% sont sensibles à l’origine du blé et 73% trouvent important que le pain qu’ils consomment soit fabriqué à base de blé cultivé en France.

Le pain sans gluten reste très marginal 

La grande préférée des Français est la baguette tradition. La baguette classique arrive juste derrière. Les consommatrices préfèrent quant à elles la version aux céréales (22% contre 9% des hommes). En dehors des baguettes, le pain complet, le pain de campagne et aux céréales restent très appréciés des consommateurs. Le pain de mie est consommé par 86% des Français et s’affirme comme une alternative occasionnelle au pain frais pour près d’un Français sur deux.

On a l’impression cependant que les Français se détournent de leur boulangerie de quartier car le pain n’est pas toujours compatible avec des impératifs de régime alimentaire et que le pain sans gluten a de plus en plus la cote chez les jeunes. Et pourtant, le pain sans gluten n’attire que 12% des moins de 30 ans. Le pain bio est consommé par 62% des Français mais cela reste un achat occasionnel.