Macron cède et ouvre la vaccination pour tous dès le 12 mai 2021

95 %
Le vaccin de Pfizer et BioNTech contre la Covid-19 serait efficace à
95%.

La demande n’avait de cesse d’être formulée, autant par les Français qui n’attendaient que de pouvoir se faire vacciner par les professionnels de la santé : l’ouverture de la vaccination pour tous les majeurs qui le désiraient. C’est chose faite : Emmanuel Macron a finalement cédé et abandonné sa stratégie initiale.

Face à la pression, Emmanuel Macron cède sur la vaccination

Le calendrier de la vaccination des Français a été complètement chamboulé par Emmanuel Macron, en visite dans le vaccinodrome de Paris, Porte de Versailles. Car, initialement, le gouvernement prévoyait de faire patienter les Français encore plus d’un mois : les 18-49 ans sans comorbidités ne devaient pouvoir avoir le vaccin contre la Covid-19 que… le 15 juin 2021. Mais la pression populaire aura eu raison de la stratégie gouvernementale.

Le président de la République a annoncé, le 6 mai 2021, deux changements : les plus de 50 ans sans comorbidités pourront prendre rendez-vous dès le 7 mai 2021, soit trois jours avant ce qui était prévu. Mais, surtout, ce sont les 18-49 ans qui vont pouvoir se faire vacciner bien plus tôt.

Les rendez-vous pourront être pris dès mercredi 12 mai 2021 pour toutes les personnes majeures. Avec quelques conditions.

Ouvrir la vaccination pour écouler les doses

Avec cette ouverture inattendue de la vaccination, le gouvernement veut clore le scandale des rendez-vous annulés ou des créneaux libres qui ne cessaient d’être publiés sur les réseaux sociaux. Car nombre de Français ne veulent pas du vaccin AstraZeneca à cause de rarissimes cas d’effets secondaires graves.

Les Français majeurs qui voudront se faire vacciner pourront donc prendre rendez-vous… mais seulement la veille pour le lendemain et exclusivement si des doses restent disponibles. De quoi, sans doute, créer une ruée sur la plateforme Doctolib tous les soirs, mais de quoi éviter que des doses de vaccins ne soient finalement jetées… alors qu’elles pourraient servir.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio