Nutrition : le bilan du confinement est mitigé

13 %
Seuls 13% des Français déclarent avoir mangé plus équilibré pendant le
confinement.

En confinement, les Français sont nombreux à avoir grignoté davantage et peu nombreux à avoir mangé plus équilibré. La prise de poids a également pris des proportions inquiétantes, révèle l’agence Santé Publique France.

Le grignotage gagne du terrain

Les Français, ont-ils profité de leur chômage partiel pour prendre soin d’eux en mangeant mieux ? Si les chiffres recueillis par l’agence Santé Publique France sont contrastés, ils poussent davantage à répondre « non » que « oui ». Seuls 13% des personnes interrogées ont en effet déclaré avoir mangé plus équilibré pendant le confinement. 17% ont avoué avoir mangé moins équilibré, et le reste des interrogés n'ont pas profité du confinement pour modifier leurs habitudes alimentaires.

Par ailleurs, le grignotage a pris de l’ampleur, et avec lui, la prise de poids. À la mi-avril 2020, 22% des Français déclaraient grignoter plus qu’avant le confinement, un pourcentage qui est monté à 27% à la mi-mai 2020. Même tendance concernant la prise de poids : 27% déclaraient être dans cette situation à la mi-avril, une proportion qui est passée à 36% à la mi-mai.

Les hommes plus touchés par la prise de poids que les femmes

Ces évolutions négatives touchaient particulièrement les personnes de moins de 40 ans, les familles avec des enfants de moins de 16 ans, les personnes en situation financière très difficile et les personnes présentant des niveaux élevés d’anxiété et de dépression ainsi que beaucoup de problèmes de sommeil.

Cette étude fait écho à un sondage IFOP pour Darwin Nutrition publié le 6 mai 2020. Selon ce dernier, 57% des Français ont pris au moins 2,5 kilos depuis le 17 mars 2020. À noter que la prise de poids touche beaucoup plus les hommes (58%) que les femmes (41%). Les hommes déclarent avoir pris 2,7 kilos, et les femmes 2,3 kilos. S’agissant des dépenses dans les commerces alimentaires, la Banque de France nous apprend qu’elles ont quelque peu ralenti en mars 2020 (-0,9% par rapport à mars 2019), avant de progresser en avril (+0,6% par rapport à avril 2019).