Vaccin et Covid-19 : AstraZeneca change de nom

79 %
Le vaccin AstraZeneca est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19
symptomatique.

Nouvel emballage et nouveau nom ! Le vaccin AstraZeneca va être rebaptisé bientôt. Ce changement de nom a été approuvé par l'Agence européenne des médicaments et va peut-être permettre au vaccin de retrouver la confiance des patients.

Changement de nom pour le vaccin AstraZeneca

C’est qui s’appelle, en langage familier, « se refaire une virginité ». Selon nos confrères de La Libre Belgique, l'agence suédoise des médicaments Läkemedelsverket a annoncé le mardi 30 mars 2021 que le vaccin britannico-suédois AstraZeneca allait changer de nom. La procédure a été approuvée par l'Agence européenne des médicaments (EMA) le 25 mars.

L’emballage va aussi changer. Finalement, il n’y a que le produit en lui-même qui ne change pas. L'on voudrait nous faire oublier le vaccin AstraZeneca, qu'on ne s’y prendrait pas mieux ! Et pour cause, il a fait polémique ces derniers jours en France mais aussi dans d’autres pays européens, où son administration a été suspendue pendant plusieurs jours car il était soupçonné de provoquer des caillots sanguins.

Le vaccin AstraZeneca est rebaptisé Vaxzevria

Mais depuis, le vaccin AstraZeneca a été blanchi par le régulateur européen, qui a affirmé le 18 mars qu’il était « sûr et efficace » et que les bénéfices l'emportaient sur les risques. Selon des essais cliniques de phase III réalisés aux États-Unis, il serait efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation. On notera quand même que c’est le laboratoire qui a réalisé les tests.

Comme on dit, « on prend les mêmes et on recommence » ! Vous vous posez sûrement la question concernant le nouveau nom de l’AstraZeneca et bien le voici : Vaxzevria. Rien à voir, n’est-ce pas ? Reste à savoir si le fait d’avoir été rebaptisé permettra à ce vaccin contre le Covid-19 de redorer son blason. Sa suspension de quelques jours a soulevé un vent de défiance chez les Français et nombreux sont ceux qui, pour se faire vacciner, ont plus confiance en Pfizer ou Moderna.