Bien manger : un nouveau logo « pour repérer les produits frais et locaux »

3 e
La France est le 3e producteur de fruits et légumes dans l'Union
européenne.

Fini les mentions « transformé/élaboré en France » qui induisent le consommateur en erreur. À partir de février 2021, le nouveau logo « Plus près de vous et de vos goût » permettra de manger des produits frais et locaux. Selon Julien Denormandie, cette manière de consommer est « meilleur(e) pour notre santé, pour l’environnement et, le plus souvent, pour notre portefeuille ».

Manger des produits frais et locaux grâce à un nouveau logo

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à réclamer un étiquetage plus transparent. Certains produits prêtent en effet à confusion. C’est le cas par exemple de ceux qui, bien que ne contenant pas de matières premières françaises apposent la mention « transformé/élaboré en France ». Une appellation qui induit fortement en erreur. Pourtant, à partir de février 2021, il sera plus facile de manger Français grâce à un nouveau logo.

« Plus près de vous et de vos goût » : telle sera la mention qu’il faudra chercher sur les emballages. Ce logo est censé permettre aux consommateurs de repérer plus aisément les produits frais et locaux. Et pour cause, lundi 9 novembre 2020, Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture, a signé, avec les acteurs de la grande distribution, « une charte d’engagements de mise en avant des produits frais et des produits locaux ».

« Meilleur pour notre santé, pour l’environnement et, le plus souvent, pour notre portefeuille »

Ce nouveau logo permettra de manger, sans l’once d’un doute, des légumes, fruits et viandes français. Les marques s’engageant à ne plus apposer la mention « transformé en France » ou « élaboré en France ». Il permet de manger local -et donc mieux, cocorico !- mais aussi de soutenir les éleveurs et producteurs français. Pour rappel, la France est le 3e producteur de fruits et légumes dans l'Union européenne après l'Italie, l'Espagne.

Selon Julien Denormandie, « chaque acte compte » et « L'acte de consommation permet de soutenir les agriculteurs dans leurs fermes, les éleveurs dans leurs élevages, les paysans dans nos territoires, toutes celles et tous ceux sans qui la chaîne alimentaire ne peut pas tenir. Si on veut que cette agriculture reste française, que nos agriculteurs vivent de leur métier, le consommateur doit avoir cette volonté citoyenne d'accompagner le paysan, dès qu'il en a la possibilité », rapporte Le Journal du Dimanche. Dans un tweet, le ministre de l’Agriculteur a donc appelé les Français à privilégier « les produits frais et les produits locaux. C’est meilleur pour notre santé, pour l’environnement et, le plus souvent, pour notre portefeuille ».