Cette sonate de Mozart apaise les cerveaux des épileptiques

66,5 %
La sonate K448 réduit de 66,5% le nombre de pics d'activité électrique
associés à l'épilepsie dans le cerveau.

Des chercheurs confirment les effets bénéfiques de la musique composée par Mozart, dont la Sonate pour deux pianos en ré majeur qui calme les cerveaux des personnes atteintes d’épilepsie.

Les vertus thérapeutiques de la musique de Mozart 

Mozart est considéré comme le plus génial des compositeurs de musique classique. Parmi les 893 œuvres qu'il a laissées derrière lui, beaucoup sont mondialement connues. Une reconnaissance amplement méritée d’autant plus que certaines sont bénéfiques pour la santé. On peut notamment les entendre sur les Cd ou les playlists « antistress ».

Selon plusieurs chercheurs, la musique de Mozart agit sur le cerveau. Outre les vertus anti-dépressives de certains de ses morceaux, ils auraient également un effet bénéfique chez les personnes souffrant d’épilepsie. C’est le cas de la Sonate pour deux pianos en ré majeur (K448) qui a été composée en 1781, quand le musicien autrichien avait 25 ans.

La sonate de Mozart apaise le cerveau des épileptiques

Selon une étude publiée dans la revue Scientific Report, cette sonate de Mozart provoque des réactions émotionnelles qui, lorsqu’on l’écoute 30 secondes, diminue la fréquence des pics d'activité électrique associés à l'épilepsie dans le cerveau des personnes souffrant d'épilepsie résistante aux médicaments. Cette découverte résulte des travaux du chercheur Robert Quon et de ses collègues qui ont utilisé l'électroencéphalogramme (EEG) pour mesurer l'activité électrique du cerveau de 16 épileptiques.

Les scientifiques ont fait écouter aux participants la Sonate K448 ainsi que des clips musicaux. Ils ont alors constaté que l'écoute de 30 à 90 secondes de la sonate était associée à une réduction moyenne de 66,5% du nombre de pics d'activité électrique associés à l'épilepsie dans le cerveau. Ces réductions étaient plus importantes dans les cortex frontaux gauche et droit du cerveau, des parties du cerveau impliquées dans la régulation des réponses émotionnelles.