Mon Espace Santé, ce Dossier Médical Partagé « 2.0 » qui verra le jour en 2022

880
Le Dossier Médical Partagé est utilisé par seulement 880
établissements de santé.

Les créations de nouveaux Dossiers Médicaux Partagés ne sont plus possibles depuis le 1er juillet 2021. Les pouvoirs publics travaillent en ce moment à la mise en place d’un dispositif plus poussé, qui sera généralisé courant 2022. Son nom : « Mon Espace Santé ».

Mon Espace Santé, un dispositif bien plus complet que le Dossier Médical Partagé

Lancé en 2019, le Dossier Médical Partagé permettait de conserver en ligne et partager avec des professionnels de santé divers documents : ordonnances, attestations de vaccination, information sur les traitements, résultats d’examen…  Mais la communauté médicale s’est vite rendue compte de ses limites. En ce moment, la Délégation ministérielle au Numérique en Santé (DNS), la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et l’Agence du Numérique en Santé (ANS) travaillent donc sur une nouvelle mouture, baptisée « Mon Espace Santé ».

L’expérimentation de ce dispositif démarrera courant juillet 2021 en Haute-Garonne, Somme et Loire-Atlantique. Il sera ensuite généralisé courant 2022. Alors, que pourra-t-on y trouver ? En plus d’un partage des données de santé (professionnel de santé –> patient mais aussi patient -> professionnel de santé), Mon Espace Santé sera doté d’une messagerie, d’un agenda du patient (rendez-vous de consultation, examens, bilans, vaccination…) et d’un catalogue d’applications en santé labellisés par l’État.

Sauf opposition, Mon Espace Santé vous sera créé automatiquement

Courant juillet 2021, les personnes résidant dans les trois départements pilotes recevront un mail ou un courrier relatif à la création de Mon Espace Santé et contenant un code provisoire individuel et confidentiel. Munis de ce code provisoire, les usagers pourront se rendre sur le site www.monespacesante.fr pour procéder soit à l’activation de Mon espace santé, soit à l’opposition à son ouverture automatique. En l’absence d’action de leur part, le compte Mon espace santé sera créé automatiquement après la période d’opposition d’un mois.

Le Dossier Médical Partagé, quant à lui, est appelé à disparaître. Pauvre en fonctionnalités, il n’avait comptabilisé que 10 millions d’inscriptions depuis début 2021. Seuls 10% de la population adulte en bénéficie. Il est utilisé par 880 établissements de santé, dont 27 CHU. S’y ajoutent 1.400 EHPAD et 560 laboratoires de biologie médicale.