Masques de protection : de nouveau en vente en pharmacie

70 %
Les masques grand public filtrent 70% des particules.

Masques chirurgicaux, masques FFP2… les masques vont jouer un rôle crucial dans l’après-confinement, soit dès le 11 mai 2020, date prévue du déconfinement. Au centre de débats et scandales, leur vente avait été interdite le 3 mars 2020 par arrêté ministériel, afin de réserver leur utilisation au personnel soignant qui, par ailleurs, n’en avait pas assez. Les pharmacies sont désormais à nouveau autorisées à en vendre. Du moins, pas tout à fait.

Des masques vendus… mais pas n’importe lesquels

Au fil de ses annonces, le gouvernement l’a fait comprendre : les Français n’auront pas de masques chirurgicaux ou FFP2 à portée de main… du moins pas immédiatement. Les stocks restent limités, même s’ils augmentent, et le personnel soignant doit être prioritaire. Ce seront donc des masques dits « grand public », moins efficaces, que les Français pourront se procurer.

Mais où ?… Car, jusque-là, les pharmacies n’avaient pas le droit d’en vendre alors qu’elles avaient le droit d’en commander. Une situation paradoxale qui s’est résolue le samedi 25 avril 2020 avec la publication d’un nouvel arrêté. Les pharmacies sont en effet autorisées, depuis cette date, à vendre des masques « de type 1 et 2 ».

La protection fonctionne si tout le monde en met

Gilles Bonnefond, président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine, explique au Parisien que les deux types de masques ne pourront pas être achetés par tous. « Les masques de type 1 filtrent les particules à 90% et sont destinés aux professionnels, caissières de supermarché, plombiers, ouvriers… Ces types 1 sont équivalents aux masques dits chirurgicaux. Les masques de type 2 filtrent à 70% et sont destinés au grand public ». Si vous n’êtes pas directement en contact avec des personnes, en somme, vous devrez vous contenter d’un masque de type 2.

Mais pas d'inquiétude… Car s’ils filtrent seulement 70% des particules, le gouvernement compte sur une utilisation massive de la part de la population pour en améliorer l’efficacité. Ainsi, lorsque deux personnes portent chacune un masque de type 2, l’efficacité combinée des deux masques passe à 90%.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio