Louis Vuitton : une visière de protection de luxe très chère et inutile

5,2 %
Le taux de positivité des tests PCR en France augmente à 5,2%.

La pandémie continue de faire des ravages dans le monde, la France a dépassé pour la toute première fois les 10.000 cas en 24 heures tandis qu'un nouveau record de contaminations dans le monde a été franchi. Mais pour les entreprises, c'est surtout l'heure de surfer sur la vague de la « mode des masques ». Louis Vuitton n'a pas manqué l'occasion avec une visière de protection… sauf que c'est inutile.

La visière de protection Louis Vuitton à 800 euros

Plusieurs médias spécialisés ont eu vent de cette nouveauté dans la gamme de la marque de luxe Louis Vuitton, propriété du groupe LVMH de Bernard Arnault. L'enseigne lancerait bientôt, et dans une série de magasins triés sur le volet, une visière de protection. Naturellement, si on en trouve entre 10 et 50 euros sur Internet, celle de Louis Vuitton coûte beaucoup plus cher.

Le prix annoncé est de 800 euros. Et pour ce prix vous avez le droit à un bout de plexiglas (c'est du plastique, on le rappelle), avec une sangle élastique décorée du logo de la marque et quelques clous dorés (pas en or, juste dorés).

On remarquera que les ingénieurs de chez Louis Vuitton ont prévu la possibilité de faire basculer la visière pour que le tout se transforme en casquette et que le plexiglas est recouvert d'un film photosensible qui s'assombrit automatiquement à la lumière du soleil. Mais ça reste un bout de plexiglas amélioré à 800 euros.

La visière est inutile sans casque

Le groupe annonce une mise en vente le 30 octobre 2020 mais les acheteurs devront de toute manière porter un masque, cette fois sous la visière. Car le masque est obligatoire et, tout du moins en France et dans la majorité des pays, la visière ne peut être considérée comme un accessoire de remplacement du masque, seulement un accessoire de protection en plus. En somme, visière Louis Vuitton ou pas, le masque est de mise.

Selon les experts, la visière est certes un outil de protection mais uniquement en cas de contact très rapproché et exclusivement pour les grosses gouttelettes liées, par exemple, à une prise de parole. Mais le virus est aéroporté et la visière ne filtre pas. La simple visière ne suffit donc ni à protéger celui ou celle qui la porte, ni à protéger les autres du porteur.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio