Journée mondiale des abeilles : protéger une espèce menacée

30 %
C'est la journée mondiale des abeilles, le vendredi 20 mai 2022. Une
bonne occasion pour rappeler que les insectes qui s'occupent de nos
jardins ont un taux de mortalité de 30%, chiffre qui ne cesse
d'augmenter.

Le printemps 2021 a été fatal pour les abeilles. 25% d'entre elles ont trouvé la mort et les récoltes de miel ont été très mauvaises. A l'occasion de la journée mondiale des abeilles, le 20 mai 2022, il est bon de rappeler que l'espèce est menacée. 

Alors que le taux de mortalité de l'espèce qui butine les fleurs de nos jardins n'était que de 5% il y a trente ans, aujourd'hui plus de 30% des abeilles meurent, selon l'Union nationale de l'apiculture française. Un chiffre inquiétant qui ne va pas s'arranger au vue des fortes chaleurs du moment qui nuisent aux abeilles. 

Des solutions pour préserver l'espèce 

Trois causes sont attribuées à l'augmentation du taux de mortalité des abeilles. En premier l'utilisation des pesticides, puis les prédateurs et enfin les bouleversements climatiques ainsi que les changements trop brusques d'environnement. L'alimentation des insectes s'en trouve perturbée et les colonies ont du mal à s'adapter, surtout dans les périodes actuelles de fortes chaleurs dans le monde. Si réduire l'utilisation des pesticides, parfois abusive, est une première solution, des chercheurs misent sur la technologie. C'est le cas en Israël. Beewise, start-up créée en 2018, qui mise sur des «ruches robotisées» pour surveiller les abeilles constamment et adapter la nourriture. Distribution automatique de sucre, d'eau et de médicaments, l'intelligence artificielle alerte aussi l'apiculteur en cas de problème. Si le modèle n'est pour l'instant pas commercialisé en Europe, l'entreprise a pour objectif d'y conquérir le marché. 

Les bienfaits de l'abeille sur notre santé 

Le Ministère français de la santé et de la transition écologique rappelle que «près de 90% des plantes à fleurs dans le monde dépendent, au moins en partie, de la pollinisation par les insectes», surtout les abeilles et les bourdons. Et 80% de la pollinisation mondiale est aussi assurée par les abeilles. Plus de 35% des ressources alimentaires de l'homme dépendent en partie des abeilles, dont les fruits et les légumes. Quant au miel qu'elles produisent, ses bienfaits antiseptiques sont déjà prouvés. Les petits insectes rayés jaune et noir détiennent un rôle clé dans nos jardins et nos assiettes

Victoire de Fonclare

Victoire de Fonclare est étudiante en journalisme à l'ILDJ, promotion 2022.