Les chiffres sur l'industrie du tourisme ne sont pas rassurants

4.000 milliards de $
L'effondrement de l'industrie du tourisme sur les années 2020-2021
pourrait coûter 4.000 milliards de dollars à l'économie mondiale.

Les restrictions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus s’assouplissent mais le retour à la normale n’est pas prévu avant 2023.

Les pertes dans l'industrie du tourisme équivalent à 1 fois et demi le PIB mondial

Selon un rapport de la conférence des Nations sur le commerce et le développement (Cnuced) présenté conjointement avec l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies, le tourisme à l’échelle mondiale à chuté de 74% en 2020 par rapport à 2019. Les trois vagues de confinement, la fermeture des hôtels et des restaurants ont impacté directement le tourisme et cette sédentarité pourrait coûter 4.000 milliards de dollars au secteur. C’est à peu près une fois et demi le PIB de la France.

Les experts qui ont rendu ce rapport ne s’attendent pas à observer une amélioration avant 2023, « voire plus tard ». Et le scénario le plus positif étudié par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) serait une réduction des arrivées de touristes de seulement 63%.

L’emploi lié au tourisme est menacé

Le rapport précise que la reprise du tourisme dépendra en grande partie de la distribution massive de vaccins contre la Covid-19 à l’échelle mondiale. « Le monde a besoin d'un effort global en faveur de la vaccination qui permettra de protéger les travailleurs, d'atténuer les dommages sociaux et de prendre des décisions stratégiques concernant le tourisme, en tenant compte des changements structurels potentiels », a déclaré Isabelle Durant, secrétaire générale par intérim de la Cnuced. 

Cette baisse mondiale des fréquentations touristiques a fait perdre son emploi à de nombreux travailleurs « qui ne trouveront probablement pas d’emploi ailleurs », souligne le rapport. L’OMT estime que 100 à 120 millions d’emplois directs liés au tourisme sont menacés.