Voici comment les hospitalisations et décès ont diminué grâce à la vaccination

89 %
Lors de la troisième vague de l'épidémie de Covid-19, le nombre de
décès attribuables au Covid-19 en EHPAD a diminué de 89% comparé à la
deuxième vague.

Lors de la quatrième vague de Covid-19 en France, une réduction de 94% des cas et une réduction de 96% des décès, comparé à la seconde vague, a été observée chez les résidents en EHPAD. La baisse a été de 80% chez les plus de 75 ans et de 68% chez les 50-64 ans, un succès qui est surtout attribuable à la vaccination, nous apprend une étude réalisée par Santé Publique France et publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Les effets de la vaccination perceptibles dès la troisième vague

En ce qui concerne le taux de vaccination contre le Covid-19, la France reste à la traîne comparé à la majorité des pays européens. En même temps, notre taux n’est finalement pas très bas non plus : au 17 octobre 2021, 76% de la population a reçu au moins une première dose de vaccin, et 74% est complètement primovaccinée. Cette progression assez rapide de la vaccination permet d’estimer son effet sur l’évolution du nombre de cas, d’hospitalisations et de décès. C’est le sujet d’une étude réalisée par Santé Publique France et publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Les effets de la vaccination sont perceptibles dès la troisième vague (mars-avril 2021) : il a été observé, en comparaison avec la seconde vague, une diminution des nombres de cas et de décès de Covid-19 des résidents en EHPAD (-89% et -88% respectivement). Pour les personnes âgées de 75 ans et plus, les nombres de cas et d’hospitalisations pour Covid-19 ont pu être réduits de 50% et 30% respectivement.

Plus la couverture vaccinale est importante dans une tranche d’âge, moins on y comptabilise d’hospitalisations et de décès

Le taux de vaccination progressant, l’effet bénéfique de la vaccination s’est accentué lors de la quatrième vague (juillet 2021) : chez les résidents en EHPAD, une réduction de 94% des cas et 96% des décès a été observée comparé à la deuxième vague. Chez les 75 ans et plus, une réduction de 80% des cas, des hospitalisations et des décès a été observée. Chez les personnes âgées de 50 à 64 ans, la réduction a été de 68% pour les hospitalisations et de 54% pour les décès. Enfin, chez les 18-49 ans, la réduction a été de 35% pour le nombre de cas et de 24% pour les hospitalisations.

Cette réduction plus spectaculaire du nombre d’hospitalisations et de décès chez les personnes les plus âgées est attribuable à une couverture vaccinale plus large dans ces tranches d’âge, couverture qui a d’ailleurs progressé entre la troisième et la quatrième vagues. À la veille de la troisième vague, 71% des résidents en EHPAD avaient reçu une première dose, et 54% étaient complètement primovaccinés. À la veille de la quatième vague, ces taux étaient respectivement de 94% et 92%. Chez les 75 ans et plus, 27% avaient reçu au moins une dose et 14% avaient reçu une prinovaccination complète à la veille de la troisième vague, des taux qui ont grimpé à 85% et 79% respectivement à la veille de la quatrième vague. Chez les 50-74 ans, 80% avaient reçu au moins une dose, et 72% étaient complètement primovaccinés à la veille de la troisième vague, des taux qui ont grimpé à 92% et 81% respectivement à la veille de la quatrième vague.