Ségur de la santé : les hôpitaux obtiennent 8 milliards d'euros supplémentaires

92,9 MILLIARDS €
Le montant des ressources allouées aux établissements de santé est de
92,9 milliards d'euros.

Le ministre de la Santé a annoncé mercredi 31 mars 2021, lors d'une discussion à l'Assemblée nationale, que les hôpitaux obtiendraient 8 milliards d'euros supplémentaires et que cette mesure serait actée dans le Ségur de la Santé.

8 milliards d'euros supplémentaires

Lors de la réunion annuelle à l'Assemblée nationale qui fixe les tarifs des établissements de santé, le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé qu'une hausse de 8 milliards d'euros serait ajoutée en 2021. Cette hausse fait monter à 92,9 milliards d'euros les ressources allouées aux établissements de santé publics et privés.

Ainsi, en 2021, les tarifs seront, en moyenne, augmentés de 7,5% pour les hôpitaux publics et privés à but non-lucratif et pour les cliniques privées à but lucratif de 6,4%. Cette hausse sera inscrite dans les mesures portées par le Ségur de la santé.

Une hausse des tarifs hospitaliers

Parmi les autres hausses abordées, le ministre de la Santé a annoncé que les tarifs de séjour en médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) augmenteraient jusqu'en 2022 d'un minimum de 0,2%, et que les hospitalisations à domicile verraient leurs tarifs impactés d'une hausse de 1,5% afin d'aider son développement.

Les ressources allouées aux soins de suite et réadaptation (SSR) bénéficieront d'une hausse de 2% et ceux de psychiatrie de 2,2%. Des hausses qui vont dans le sens d'une « évolution majeure pour accompagner la transformation de ces secteurs ».

Olivier Véran a également annoncé que le soutien accordé en 2020 aux hôpitaux serait reconduit en 2021. « En 2020, face à une crise épidémique sans précédent, notre Sécurité sociale a soutenu l'hôpital pour lui permettre de prendre en charge nos concitoyens. Ce soutien, nous le renouvelons en 2021 » a-t-il déclaré. Les hôpitaux continueront de recevoir des crédits exceptionnels afin de pouvoir renforcer leur capacité de réanimation.