Grippe : la vaccination pourrait éviter des milliers de morts

14 400
L'année dernière, 14 400 personnes seraient mortes directement ou
indirectement de la grippe

La campagne de vaccination contre la grippe démarre. Le gouvernement s’est fixé un objectif : tout faire pour ne pas atteindre la surmortalité record de l’année dernière, hiver durant lequel près de 15 000 personnes étaient mortes directement, ou indirectement, de la grippe saisonnière.

Les personnes à risques sont très encouragées à se faire vacciner

« Ne laissons pas la grippe nous gâcher l’hiver » ! Le top départ de la campagne annuelle pour la vaccination contre la grippe a été donné par le ministère de la Santé. À compter du 6 octobre 2017, ce slogan sera diffusé sur de multiples supports pour convaincre les 12 millions de personnes pour qui la grippe représente un réel danger, de se faire vacciner.

Car si tous les Français peuvent choisir de se protéger contre la grippe saisonnière par la vaccination, celle-ci est particulièrement recommandée pour toutes les populations à risque que sont les personnes âgées de 65 ans et plus, les malades chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire), les femmes enceintes, les nourrissons de moins de 6 mois et leur entourage ainsi que tous ceux qui souffrent d’une faiblesse immunitaire.

Près de 15 000 personnes victimes de la grippe durant l’hiver 2016/2017

Cette année, le gouvernement compte insister tout particulièrement sur l’importance de la vaccination pour ces personnes qui sont encore trop peu à y penser. Les chiffres révèlent en effet que l’année dernière, seules 37 % des personnes âgées de 65 à 69 ans se sont fait vacciner, contre seulement 36 % chez les personnes atteintes d’une maladie chronique.

Des chiffres qui peuvent être analysés au regard d’un autre : celui de la surmortalité durant l’hiver 2016/2017. Santé Publique France estime à 14 400 le nombre de décès spécifiquement liés à la grippe l’année dernière.

Sybille de Larocque

Sybille de Larocque a été journaliste plusieurs années à JolPress avant de rejoindre les équipes d'EconomieMatin.