France : les créations d'emplois se poursuivent

22 100
La fonction publique a perdu 22 100 emplois sur les 12 derniers mois.

Les créations d’emplois se poursuivent pour le quatorzième trimestre consécutif en France, révèle l’INSEE. 15 000 emplois ont été créés au troisième trimestre 2018, après 15 900 créations d’emplois au deuxième trimestre 2018.

Emploi : le secteur des services marchands est en grande forme

Le secteur privé français se porte bien. 22 400 emplois ont été créés au troisième trimestre 2018, et le chiffre atteint 197 200 sur un an. Le secteur des services marchands porte l'essentiel des créations nettes d'emplois salariés : +158 300 emplois sur un an, soit une progression de 1,3 %. Les créations nettes d'emplois restent également solides dans la construction, avec 5 400 emplois créés sur le trimestre (soit +0,4%) et 29 100 sur un an (soit +2,2%). L'emploi industriel reste presque stable au troisième trimestre 2018 (–900 emplois, soit autant qu’au trimestre précédent) mais demeure en légère hausse sur un an (+4 300 emplois).

La fonction publique perd, quant à elle, ses effectifs : 7 400 emplois y ont été détruits sur le trimestre, et 22 100 ont disparu sur un an.

Le secteur du transport et de la logistique devrait créer beaucoup d’emplois

Selon le Baromètre ManpowerGroup des intentions d’embauche, les employeurs français comptent augmenter leurs effectifs dans 7 secteurs d’activité parmi les 10 étudiés (agriculture, construction, électricité / gaz / eau, banque et assurance, industrie manufacturière, industries extractives, services publics, hôtellerie et restauration, transport et logistique et commerce).

C’est dans le secteur des transports et de la logistique que les intentions d’embauche progressent le plus : elles gagnent 17 points par rapport au trimestre précédent, et 24 points sur un an. L’industrie manufacturière affiche elle aussi des intentions d’embauche en hausse : + 4 points en un an. Le secteur de la finance reste, lui aussi, globalement bien orienté : les intentions d’embauche y progressent de 3 points sur un an, et de 4 points par rapport au précédent trimestre. Les prévisions sont orientées à la baisse dans la construction et l’industrie extractive.