Fortnite et la Croix-Rouge créent un jeu vidéo qui sauve des vies

2,5 . Près de 2,5 milliards de personnes dans le monde jouent aujourd'hui aux jeux vidéo.
2,5 milliards

La Croix-Rouge et Fortnite ont développé un jeu vidéo qui sauve des vies. Quand la charité rencontre le marketing.

La croix-Rouge crée un jeu vidéo pour sauver des vies

Et si au lieu de prendre des vies, vous sauviez des vies ? Voici le concept de Liferun, un jeu en ligne présenté au Panny Arcade Expo (PAX), un salon américain consacré aux jeux vidéo qui s'est déroulé à Houston du 17 au 19 janvier 2020. Charité ou marketing ? Les gamers nous diront !

C’est le Comité international de la Croix Rouge (CICR) qui a développé Liferun en collaboration avec Fortnite. Les joueurs auront quatre types de missions : soigner des civils, reconstruire des infrastructures, effectuer du déminage et distribuer de l'aide en urgence. Objectif de la Croix-Rouge : « susciter des conversations sur son travail dans les pires zones de conflit du monde ».

Pourquoi avoir créé Liferun ?

Selon Jennifer Hauseman, directrice de la communication et de la gestion de l'information au CICR « Les jeux vidéo sont depuis longtemps des plates-formes traditionnelles de divertissement et de réseaux sociaux, et nous savons que de nombreux joueurs sont également des soldats actuels, passés ou futurs, des officiers de l'armée, des membres de groupes armés, des PDG d'entreprises, des avocats et des dirigeants politiques ». 

Une manière pour la Croix-Rouge, association d'aide humanitaire française fondée en 1864, de vivre avec son temps et de montrer qu’elle sait s’adapter. Elle a d’ailleurs réalisé un partenariat avec le studio Bohemia Interactive pour intégrer des messages humanitaires dans le jeu Arma 3. Pour rappel, l'addiction aux jeux vidéo est considérée comme une maladie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au même titre que celle à la cocaïne ou aux jeux d’argent. Près de 2,5 milliards de personnes dans le monde jouent aujourd’hui aux jeux vidéo.

Perrine de Robien

Journaliste spécialisée dans la santé et l'économie.