La Finlande a un besoin urgent de main-d'oeuvre étrangère

5,5 MILLIONS
La Finlande compte 5,5 millions d'habitants.

Le pays scandinave, considéré comme le plus heureux du monde, compte déjà quatre seniors de plus de 65 ans pour 10 personnes en âge de travailler. Il devient urgent d'attirer de la main d’oeuvre étrangère pour les années à venir.

Crise de la démographie en Finlande

La Finlande qui est considéré comme le pays le plus heureux du monde peine à recruter des travailleurs étrangers. Alors que la population finlandaise est vieillissante, avec en moyenne quatre seniors de plus de 65 ans pour 10 personnes en âge de travailler, les entreprises se retrouvent à court de main d’oeuvre.

« Il est aujourd'hui largement reconnu que nous avons besoin d'un nombre impressionnant de personnes », explique à l'AFP Saku Tihveräinen, recruteur à l'agence Talented Solutions, « afin d'aider à couvrir les coûts de la génération vieillissante ».

Le finnois est trop difficile à apprendre pour la main-d'oeuvre étrangère 

On ne se rend compte que l’on fait face à une vraie crise démographique que lorsque les entreprises ne peuvent plus tourner sans l’arrivée massive de travailleurs étrangers. Selon Helsinki, le pays nordique qui compte 5,5 millions d'habitants aura besoin de voir arriver 20.000 à 30.000 personnes chaque année - le double d'aujourd'hui - pour maintenir ses services publics et soins gériatriques à des niveaux d'excellence, tout en comblant le déficit imminent des retraites.

Outre le problème démographique, le pays est connu pour son accès souvent difficile au marché du travail pour les étrangers. Et les départs au bout de quelques mois sont relativement fréquents. Cela s’explique sans doute par la rudesse du climat ou encore les difficultés à apprendre la langue. Par exemple, dans une usine où le manque de personnel devenait trop important, l’anglais a remplacé le finnois en tant que langue de travail, ce qui a permis de recruter plus de 2.000 personnes en six mois.