Faux Pass sanitaire sur Internet : ils ne marcheront pas

45000 EUROS
Utiliser un faux Pass sanitaire vous expose à une amende de 45.000
euros et 3 ans de prison.

Avec l’extension du Pass sanitaire à d’autres activités, mesure annoncée par Emmanuel Macron et que le gouvernement va faire voter au Parlement avant la fin du mois de juillet 2021, certains petits malins espèrent trouver un faux document sur Internet. Les offres, d’ailleurs, se sont multipliées avec des prix allant de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros. Mais ce seront fort probablement des arnaques.

Le QR Code du Pass sanitaire est infalsifiable

Créer un QR Code peut paraître simple : il s’agit d’une série de petits carrés. Mais en réalité, c’est extrêmement complexe : cette série de petits carrés est unique et est créée en suivant une logique bien précise. Or, dans le cadre du Pass sanitaire, c’est même pire : la création passe par le biais d’une clé de cryptage qui n’est pas connue du grand public.

Une personne qui n’aurait pas en main la clé de cryptage est donc dans l’impossibilité totale de créer un QR Code valide. Car cette clé utilisée pour créer le QR Code valide est associée à la clé qui permet de lire le QR Code : si les deux ne correspondent pas, le Pass sanitaire va ressortir comme invalide.

Une arnaque qui coûte cher car il s’agit de falsification de documents

Il y a donc de fortes chances que, sur Internet, les quelques centaines d’euros payées pour obtenir un faux Pass sanitaire ne servent à rien. L’internaute se sera fait arnaquer, tout simplement, et il risque d’y avoir bien peu de chances de recours pour lui. Difficile de se présenter à la gendarmerie en expliquant qu’on a tenté d’acheter un faux document sur Internet et qu’on s’est fait arnaquer.

Pourquoi ? Simplement parce qu'acheter et utiliser ces faux documents est illégal. L’acheteur risque trois ans de prison et 45.000 euros d’amende s’il est découvert.

Des « vrais faux » existent… mais il faut une taupe dans le système

Toutefois, il existe une possibilité pour obtenir un faux Pass sanitaire : il faut que ce soit un « vrai faux Pass ». C’est plus compliqué, et ça demande l’intervention d’une personne au sein du système de santé.

Un médecin ou un pharmacien pourraient théoriquement déclarer avoir vacciné une personne et donc créer un vrai QR Code et un vrai Pass sanitaire, car ils ont accès à la clé de cryptage. Certains arnaqueurs déclarent pouvoir le faire, mais, là aussi, les chances qu’il s’agisse d’une arnaque sont très importantes.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio