Les messageries Instagram, WhatsApp et Messenger seraient bientôt intégrées

19 milliards de dollars
Facebook a déboursé 19 milliards de dollars pour racheter WhatsApp en
2014.

Selon les informations du New York Times, Mark Zuckerberg a le projet d’intégrer entre elles les trois plateformes de messagerie qui appartiennent à Facebook, à savoir Messenger, WhatsApp et Instagram.

Bientôt la fin de l’autonomie d’Instagram et WhatsApp ?

Début 2020, les 2,6 milliards d’utilisateurs que comptent Facebook, Instagram et WhatsApp réunis pourraient enfin communiquer facilement entre eux, quelle que soit la plateforme qu’ils utilisent. Si le projet aboutit, il sera par exemple possible pour une personne d’envoyer des messages depuis Messenger et à son interlocuteur de répondre depuis WhatsApp.

Ce projet, que Mark Zuckerberg aurait commencé à aborder avec ses salariés fin 2018, va à l’encontre de sa promesse d’antan de laisser les trois applications évoluer séparément sur le plan technologique. Rappelons que Facebook avait racheté Instagram en 2012 pour 1 milliard de dollars, puis WhatsApp en 2014 pour 19 milliards de dollars.

Les applications de la famille Facebook sont hétérogènes sur le plan technologique

Selon les interlocuteurs du New York Times au sein de Facebook, Mark Zuckerberg n’a pas encore d’idée précise quant à la manière dont il monétisera ce nouveau « monstre » de la messagerie. Néanmoins, de nouvelles formes de publicité et des services payants seraient des voies possibles.

L’intégration des messageries de ces trois applications nécessitera néanmoins une refonte complète de la manière dont elles fonctionnent. Si Messenger affiche obligatoirement le nom et prénom de l’interlocuteur, sur WhatsApp un numéro de téléphone suffit. En plus, à la différence de Messenger et Instagram, WhatsApp ne garde pas vos communications sur son serveur : toutes les données sont enregistrées sur l’appareil de l’utilisateur. Enfin, à l’heure actuelle WhatsApp est la seule parmi ces trois applications à utiliser par défaut un chiffrement de bout en bout. Autant dire que le chantier sera de taille !