EHPAD : Agnès Buzyn promet des financements supplémentaires

1,5 million
La France comptait 1,5 million de personnes de plus de 85 ans en 2017.

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la santé, vient de promettre une enveloppe de 360 millions d’euros supplémentaires sur la période de 2019 à 2021 pour recruter des personnels soignants au sein des EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Des enveloppes généreuses pour développer l’accueil des personnes âgées dépendantes

Éviter les hospitalisations inutiles en améliorant l’aide médicale au sein des EHPAD, tel est le nouveau mot d’ordre du ministère des Solidarités et de la santé. Le ministère prévoyait initialement 217 millions d’euros sur la période de 2019 à 2021 pour recruter des personnels soignants qui travailleront dans ces établissements, 143 millions d’euros supplémentaires s’y ajouteront finalement, portant la facture totale à 360 millions d’euros. Et pour assurer un service médical minimum la nuit, une astreinte infirmière mutualisée entre plusieurs établissements d’un même territoire sera mise en place, pour un budget de 36 millions d’euros sur trois ans, a annoncé Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la santé.

La ministre s’est également engagée à financer 1 000 places d’hébergement temporaire en EHPAD pour les personnes sortant d’hospitalisation. Un budget de 15 millions d’euros par an y sera consacré. « L’objectif est de réduire les durées d’hospitalisation et de faciliter le retour à domicile des personnes, tout en les maintenant dans un environnement sécurisé avec la présence de soignants », explique-t-on au ministère.

La télémédecine s’invite dans les EHPAD

Et si la présence humaine sera renforcée, cela ne veut pas dire pour autant que la télémédecine n’aura pas sa place dans les EHPAD. Afin de limiter les déplacements et d’améliorer la qualité du suivi médical, en particulier dans les zones à faible présence médicale, le ministère prévoit de mettre en place des consultations médicales à distance. Une enveloppe de 40 millions d’euros y sera consacrée sur la période 2018-2022.

En France, 1,5 million de personnes avaient plus de 85 ans en 2017 (et elles seront 4,8 millions en 2050). 600 000 personnes âgées étaient accueillies au sein des 7 500 EHPAD que compte l’Hexagone, et près de 760 000 autres personnes âgées en perte d’autonomie bénéficiaient des prestations d’un service d’aide et d’accompagnement à domicile.