Immobilier : en 2018, les emprunteurs étaient moins riches mais ont acheté plus cher

4 376 euros
En 2018, un foyer emprunteur gagnait 4 376 euros nets par mois en
moyenne.

Le montant moyen d’une acquisition immobilière a quelque peu progressé en 2018, alors même que le revenu moyen des emprunteurs a baissé considérablement, révèle le courtier Meilleurtaux.

Le revenu des emprunteurs varie du simple au double selon la ville

Les appétits des accédants à la propriété ne faiblissent pas, loin de là. Selon les chiffres du courtier en crédit immobilier Meilleurtaux, en 2018 le montant moyen d’une transaction immobilière s’est élevé à 234 162 euros, contre 230 867 euros en 2017. En même temps, les revenus moyens des foyers emprunteurs sont en très nette baisse. En 2018, un foyer emprunteur gagnait 4 376 euros nets par mois en moyenne, contre 5 134 euros en 2017 et 5 500 euros en 2016.

S’agissant du revenu des foyers emprunteurs, l’agglomération parisienne fait figure d’exception. Il s’élève en effet à 8 259 euros en Ile-de-France (chiffre record et encore en hausse par rapport à 2017) alors qu’il va de 4 700 à 5 800 euros dans le reste des agglomérations françaises. 

L’apport moyen augmente à nouveau

Quant à l’apport moyen, il semble avoir touché le fonds en 2017 (14 234 euros) avant de repartir à la hausse en 2018 (18 500 euros). Mais ces sommes restent toujours bien en-dessous des apports moyens de 2015 (55 000 euros) et 2014 (70 000 euros).

La durée moyenne, quant à elle, s'allonge : en 2018 elle est passé de 19 ans et demi à 20 ans. Ce phénomène s’explique par la multiplication des offres des crédits sur 25 ans et une présence notable des emprunteurs jeunes.