Covid-19 : le taux d'incidence dépasse les 150 cas pour 100.000 habitants

4,5 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 a dépassé
4,5% le 21 novembre 2021.

La 5e vague est bien arrivée sur le territoire français et le gouvernement commence vraiment à s’inquiéter. D’autant plus qu’avec la Présidentielle en avril 2022, toute décision aura un impact politique et pourrait faire basculer le scrutin. Mais il est désormais impossible de le nier : « cette 5e vague, elle démarre de façon fulgurante », a déclaré Gabriel Attal.

Plus de 150 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants

Plus de 20.000 cas par jour samedi 20 novembre 2021, 19.749 cas confirmés dimanche 21 novembre 2021 selon Santé Publique France… Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, n’a pas pu éviter des questions sur la 5e vague sur le plateau du Grand Rendez-vous de Cnews le 21 novembre 2021. « On voit qu’il y a donc une augmentation très forte des contaminations », a-t-il expliqué, soulignant que le taux d’incidence sur le territoire français a dépassé les 150, atteignant 164 cas pour 100.000 habitants.

L’augmentation est en effet très rapide : une hausse de plus de 80% du nombre de cas en 24 heures a été enregistrée entre dimanche 14 et dimanche 21 novembre 2021. Et ces chiffres sont par ailleurs faussés par la non-gratuité des tests de dépistage pour les non-vaccinés sans prescription médicale qui peut réduire le nombre de tests réalisés par simple vérification personnelle, en cas d’absence de symptômes par exemple.

Une première restriction annoncée : le pass sanitaire sur les stations de ski

L’évolution très rapide de la pandémie a contraint le gouvernement à fixer avec les stations de ski, qui rouvrent après une année blanche, un seuil pour le taux d’incidence au-delà duquel le Pass sanitaire sera demandé à toute personne sur les pistes. Ce seuil, ce sont 200 cas pour 100.000 habitants en France. « Vu la rapidité de l’augmentation du taux d’incidence, nous passerons probablement les 200 de taux d’incidence dans les prochains jours », a jugé le porte-parole du gouvernement.

Une mauvaise nouvelle pour les domaines skiables, et un mauvais signal pour les Français : ce pourrait être le début d’un serrage de vis généralisé des mesures de restriction. Une tendance qui se confirme un peu partout en Europe.

Outre l’Autriche, qui a opté pour le confinement de toute sa population, l’Allemagne a commencé à réinstaurer des restrictions et plusieurs marchés de Noël, notamment à Berlin et en Bavière, ont été annulés.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio