Covid-19 : ce que pourrait annoncer Olivier Véran pour lutter contre la 5e vague

4,9 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 a atteint
4,9% le 24 novembre 2021.

Les données de Santé publique France font de nouveau état de plus de 30.000 nouveaux cas de Covid-19 identifiés en 24 heures, le 24 novembre 2021. La France compte ainsi 32.591 nouveaux cas et s’approche de la barre des 7,5 millions de cas depuis le début de la pandémie, barre qui devrait être franchie le 25 novembre 2021.

Ce même jour, Olivier Véran, ministre de la Santé, va annoncer les nouvelles mesures pour lutter contre la progression du virus sur le territoire français.
Pas de confinement ni de couvre-feu, pas de jauges ou de fermetures

Le gouvernement s’est voulu rassurant, à l’issue du Conseil de Défense sanitaire du 24 novembre 2021 qui a été suivi par l’hebdomadaire Conseil des ministres du mercredi. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a donc annoncé qu’aucune mesure de restriction majeure n’a été prise.

Contrairement à ce qui a été décidé en Autriche, aux Pays-Bas et dans d’autres pays européens, en France il ne serait pas question, pour l’instant, d’opter pour « des mesures de jauge, (...) des mesures de fermetures, de couvre-feu ou de confinement ».

L’exécutif ne s’interdit pas de changer d’avis si la situation empire, mais il espère pouvoir retarder le plus possible le retour de ces restrictions, mal perçues par la population et qui remettraient en cause la reprise économique.

3e dose de vaccin anti-Covid pour tous, et plus vite que prévu

Sans surprise, la troisième dose de vaccin, le rappel, est au centre de la stratégie gouvernementale. Selon BFMTV, Olivier Véran pourrait annoncer l’ouverture de l’accès de la dose de rappel pour toute la population. Afin d’accélérer la vaccination de cette troisième dose, il se pourrait que le délai entre la deuxième et la troisième soit réduit.

Actuellement, il faut attendre un minimum de 6 mois après la deuxième dose (4 semaine avec le vaccin Janssen) avant de pouvoir se faire vacciner avec la troisième dose de vaccin. Ce délai pourrait être porté à 5 mois comme l’a préconisé la Haute Autorité de Santé. De plus, selon BFMTV, si la troisième dose n’est pas réalisée au maximum sept mois après la dernière injection, le Pass sanitaire pourrait être rendu caduc.

La validité des tests PCR réduite à 24 heures, le masque obligatoire

Autre mesure, qui risque de causer de nombreux problèmes aux personnes non-vaccinées et ne disposant pas de Pass sanitaire : la validité des tests PCR pourrait être réduite de 72 heures à 24 heures. Ainsi, les personnes non-vaccinées se verront contraintes de réaliser un test par jour, contre trois tests par semaine, pour avoir l’équivalent d’un Pass sanitaire valable complètement.

De plus, selon BFMTV, le masque redeviendrait obligatoire, y compris à l’extérieur, tandis que les contrôles concernant les Pass sanitaires seront renforcés.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio