Coronavirus : nouveaux cas, mortalité en hausse et premières arnaques

0,1 %
Le coronavirus aura un impact sur l'économie française supérieur à
0,1% de croissance.

Le coronavirus continue de faire des ravages et se rapproche doucement des 100.000 cas dans le monde. La France, elle, se prépare à entrer dans la phase 3 de l’épidémie, notamment depuis que les premiers cas ont été identifiés à la RATP, donc dans la Capitale. Et l’OMS a malheureusement une mauvaise nouvelle…

Coronavirus : vers les 100.000 cas dans le monde

La carte recensant les cas confirmés en temps réel, à mesure des annonces officielles, ne laisse pas place au doute : la contamination se poursuit. Au 6 mars 2020 à 6h30, 98.382 cas de coronavirus Covid-19 ont été identifiés… et le nombre continue de croître.

En France, entre le 5 et le 6 mars, 138 nouveaux cas ont été identifiés sur le territoire, portant à 423 le nombre total, dont 7 décès. L’épidémie se répand partout, un député ayant été contaminé ainsi qu’un membre du personnel de l’Assemblée nationale, et deux employés de la RATP. Plus personne n’est à l’abri.

La phase 3 de l’épidémie est donc aux portes de l’Hexagone où la situation devrait être similaire à celle italienne, troisième foyer mondial derrière la Chine et la Corée du Sud avec 3.858 cas confirmés.

Les arnaqueurs profitent de la panique

Nous vous racontions, le 25 février 2020, que les premières arnaques aux visites à domicile avaient été identifiées en Italie. Eh bien, selon la gendarmerie de la Gironde, cette arnaque a infecté aussi la France.

Les autorités signalent dans le département des faux employés municipaux qui se rendent aux domiciles de personnes âgées et isolées pour leur proposer de désinfecter leur maison. Rien de tout cela n’est prévu : les arnaqueurs en profitent pour voler des bijoux ou pour vérifier s’il y a un système de sécurité dans la maison afin de revenir plus tard.

Avec l’épidémie qui touche désormais tout le territoire français, il va falloir faire attention : ce type d’arnaques risque de se multiplier.

Et l’OMS donne une très mauvaise nouvelle

Les autorités mondiales, et l’Organisation mondiale de la santé en particulier, surveillent de près l’épidémie. Cette dernière donne régulièrement des informations sur son impact et son évolution, mais la dernière n’est pas des meilleures.

Alors que le nombre de contaminations découvertes baisse en Chine, ce qui laisse espérer que le pic épidémique soit passé dans le pays, Tedros Adhanom Ghebreyesus a, le 3 mars 2020, dévoilé que le coronavirus a un taux de mortalité plus de trois fois supérieur à la grippe. Désormais, l’OMS estime ce taux à 3,4%, contre 2% auparavant.

Sachant que le coronavirus a également un taux de contamination supérieur à la grippe, on estime à 3 personnes le nombre de contaminés pour chaque personne portant le virus, contre moins de 2 pour la grippe, l’urgence sanitaire est bien là.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio