Corée du Nord : le Covid-19 fait des ravages et inquiète

1,5
La Corée du Nord a enregistré plus de 1,5 millions de cas de fièvre
récemment. De quoi inquiéter le gouvernement mais aussi l'ONU, qui a
proposé son aide.

1,72 million de cas et 62 décès. C'est pour le moment le bilan du Covid-19 en Corée du Nord. Mardi 18 mai 2022, le pays a enregistré plus de 200.000 cas de fièvre. L'épidémie fait son chemin et Kim Jong-Un pointe du doigt ses fonctionnaires. 

C'est le jeudi 12 mai que le pays a enregistré et déclaré son premier cas de Covid-19. Depuis, malgré un confinement national et l'aide de l'armée pour contrer l'épidémie, celle-ci ne fait que prendre de l'ampleur. Avec une population non vaccinée et un service hospitalier limité, Kim Jong-Un, dirigeant nord coréen, s'énerve. 

Kim Jong-Un prend en main la situation 

Le dirigeant a déclaré mardi 17 mai 2022 que «l'attitude non positive, la molesse et l'inactivité des hauts responsables de l'État », a contribué à aggraver l'épidémie qui frappe le pays. Il appelle donc l'armée en renfort. Selon KCNA, l'agence de presse coréenne, l'armée « a déployé en urgence ses puissantes forces dans toutes les pharmacies de la ville de Pyongyang et a commencé à fournir des médicaments dans le cadre d'un service proposé vingt-quatre heures sur vingt-quatre ». Le leader apparaît aussi en public, masqué, pour alerter la population, et à la fois ses voisins et autres dirigeants internationaux. Il promet alors de réveiller « l'ensemble du Parti comme un volcan actif » pour contrer l'épidémie. 

Un service de santé nord coréen limité 

« L'OMS est profondément inquiète du risque que le Covid-19 ne se propage encore davantage à travers le pays, tout particulièrement parce que la population n'est pas vaccinée et que nombre de personnes souffrent d'antécédents médicaux qui leur font courir le risque de développer une forme grave de la maladie » alerte Tedros Adhanom Ghebreysus, patron de l'OMS, Organisation Mondiale de la Santé. Inquiet aussi, le nouveau président sud-coréen Yoon Seok-youl a proposé d'envoyer des vaccins en Corée du Nord. Le pays, qui a déjà refusé l'aide des Chinois, n'a pas encore répondu à leur offre. Pourtant classée 193e sur 195 pays pour son système de santé par l'étude de l'université Johns Hopkins aux États-Unis, la Corée du Nord est dans une situation critique. Malgré un confinement, les hôpitaux ne disposent pas de systèmes de soins suffisants, et aucun traitement contre l'épidémie n'a été développé. 

Victoire de Fonclare

Victoire de Fonclare est étudiante en journalisme à l'ILDJ, promotion 2022.