Covid-19 : 25 cas d'Omicron, le Conseil de Défense de la dernière chance ?

45 %
La moyenne hebdomadaire du nombre de nouveaux cas de Covid-19 est en
hausse de 45% le 5 décembre 2021.

Alors qu’il se tient en temps normal le mercredi, avant le Conseil des ministres, c’est lundi 6 décembre 2021 qu’un nouveau Conseil de Défense sanitaire a été prévu. Le gouvernement l’affirme : ce n’est qu’à cause du déplacement d’Emmanuel Macron mardi 7 et mercredi 8 décembre 2021 que ce changement de planning a été décidé. Néanmoins, la situation empire…

25 cas d’Omicron, la barre des 50.000 cas dépassée

Le premier pic de contaminations de la 5e vague a eu lieu samedi 4 décembre 2021 : le nombre de cas identifiés en 24 heures a dépassé les 50.000, s’établissant à 51.600 selon Santé publique France, avant de rechuter à 42.252 dimanche 5 décembre 2021. Ce sont plus de 10.000 cas de plus qu’une semaine auparavant.

Au niveau hebdomadaire, 42.459 cas de Covid-19 ont été recensés chaque jour en France la semaine du 29 novembre 2021 : il faut remonter à novembre 2020 pour retrouver un niveau pandémique similaire.

Et à ce qui est désormais confirmé comme étant la 5e vague pandémique s’ajoute l’inquiétude du variant Omicron. En France, 25 cas ont été confirmés, mais dans les autres pays touchés le nombre de cas explose très rapidement, les premières données indiquant un variant plus contagieux mais ne permettant de confirmer ou infirmer un variant plus dangereux que le Delta.

Un Conseil de Défense sanitaire pour sauver Noël ?

Dans ce contexte d’augmentation de la circulation du virus, le Conseil de Défense sanitaire du lundi 6 décembre 2021 devra trouver le moyen d’empêcher que la situation n’empire. Dans le cas contraire, des mesures restrictives pourraient devenir nécessaires, mais quelques jours avant Noël et pendant les fêtes, ce serait une décision compliquée à prendre et qui pourrait, en outre, compromettre la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron.

Certaines mesures sont néanmoins sur la table, à commencer par la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, pour laquelle la Haute Autorité de Santé (HAS) a donné son feu vert pour les enfants fragiles risquant de développer une forme grave de la maladie.

Un renforcement des contrôles concernant le Pass sanitaire sera sans doute annoncé mais l’exécutif semble exclure un retour des jauges dans les lieux accueillant du public ou encore le couvre-feu ou la fermeture des bars et restaurants anticipée le soir.

Le télétravail obligatoire avait été exclu par Élisabeth Borne, mais ce pourrait être une des mesures sur lesquelles le gouvernement aura le plus de facilité à revenir. Inversement, une anticipation des vacances scolaires de Noël risque d’être plus compliquée à annoncer, nécessitant une réorganisation des familles et du travail.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio