Congé parental : moins de 1% des papas en profitent

399 EUROS
Le congé parental donne lieu à une indemnisation de 399 euros.

Le congé parental à plein temps, ne séduit toujours pas les jeunes papas qui sont moins de 1% à en profiter.

Un congé parental boudé

Le congé parental est différent du congé de maternité ou de paternité. Le congé parental peut être pris pendant une durée d'un an reconductible dont la moitié peut être transmise au second parent. Ainsi, selon une étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques parue mercredi 7 avril 2021, ce congé parental ne séduit que très peu les pères de famille, qui sont moins de 1% à profiter d'un congé parental à plein temps.

L'étude montre que seuls 0,8% des pères prennent un congé parental à temps plein alors que la réforme de 2015 ambitionnait de faire passer ce taux à 25%. Cependant, même minime, une augmentation est constastée puisqu'avant la réforme, ce dernier était de 0,5%. Un taux très différent de celui des mères qui sont 14% à prendre un congé parental à temps plein.

Une indemnisation trop faible

Pour ce qui est du congé parental à temps partiel, le taux de pères le prenant est plus élevé mais reste extrêmement faible. Ils sont 0,9% des pères d'un enfant à en profiter contre 13,2% des mères. Pour les pères de deux enfants ou plus, le seuil des 1% est dépassé, puisqu'ils sont 1,8% à en profiter.

Pour les auteurs de l'étude, ces faibles taux pourraient trouver leur origine dans la faible indemnisation que propose le congé parental. Car oui, durant un congé parental, le salaire est suspendu, sauf dispositions conventionelles, et une indemnisation de 399 euros lui est substituée. Une indemnité qui pour un parent travaillant déjà en temps partiel est comprise entre 149 et 258 euros.

L'étude préconise une réforme ambitieuse pour « réduire le biais de genre qui affecte ce dispositif » comme par exemple la mise en place d'une « indemnisation calculée en proportion du salaire passé » et la mise en place de « campagne d'information et de sensibilisation ».