Le gouvernement met en place un sms d'urgence pour les victimes de violences intrafamiliales

32 %
Depuis le confinement, les signalements de violences conjugales ont
augmenté de 32%

Après la mort lundi 30 mars d’un enfant de 6 ans, sous les coups de son père, le gouvernement a décidé de mettre en place aujourd’hui un sms d'urgence pour les personnes victimes de violences au sein de leur famille. 

Le 114 contre les violences intrafamiliales

« Le confinement ne doit pas être un terreau à la violence intrafamiliale », a déclaré le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Depuis ce mercredi 1er avril, les victimes de violences au sein de leur domicile peuvent alerter les forces de l’ordre via un numéro sms d’urgence, le «114». «ll permet d’appeler au secours sans se faire entendre» par les auteurs de violences, a précisé le ministre et sans sortir de chez soi. Ce numéro est totalement gratuit.

Les opérateurs derrière ce SMS d’urgence préviennent ensuite les forces de l’ordre en leur transmettant les coordonnées de la victime. Des policiers ou gendarmes se rendent ensuite au domicile de la victime pour la prendre en charge. Ce dispositif d’alerte était déjà disponible pour les personnes sourdes et malentendantes.

Hausse des violences conjugales

Les victimes peuvent également se tourner vers la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr ouverte 24 sur 24, 7 jours sur 7. Celles-ci ont la possibilité de parler par tchat avec un policier ou un gendarme formé et préparer une plainte. Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, avait déclaré que le confinement avait causé une hausse de signalements de violences conjugales de 32%. 

Pour cela, elle a annoncé que des points d’accueils pour les femmes victimes de violences de la part de leur conjoint ont été mis en place dans les pharmacies et les centres commerciaux avec le code «masque 19». Marlène Schiappa a également rappelé qu’«on a le droit de sortir quand on a un conjoint violent» et que le 3919 le numéro de «Violences Femmes Info» était toujours disponible. 

En Italie, une Sicilienne de 27 ans est morte mardi 31 mars, étranglée par son compagnon suite à une "cohabitation forcée" dû au confinement.

Ludivine Canard

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr. 

Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine