Confiner des gens sains. Laisser circuler des gens malades... Délire sanitaire, fiasco économique !!

3,4 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 était de
3,4% le 14 novemmbre 2021.

OPINION

Je dois vous avouer que je continue à regarder le spectacle lamentable de notre pandémie et de sa gestion et que cela me laisse totalement pantois.

C’est un délire total, où tout bon sens semble avoir totalement disparu.

Je vous passe le fait qu’il y a quelques mois on nous expliquait que grâce à la science nous avions Astra Zeneca, Moderna, Pfizer, Jansen, 4 propositions vaccinales tellement sûres qu’il fallait toutes affaires cessantes aller vous faire piquer. Mort médiatique et accusation aggravée de complotisme en bandes organisées pour ceux qui osaient juste dire « vous êtes sûr » ?

Finalement aujourd’hui Astra Zeneca, vaut mieux pas ! Ca fait des caillots. Et les caillots c’est pas beau ! Moderna, oui mais… pas au moins de 30 ans. Une fois vos 302 bougies soufflées et le gâteau mangé, là vous pouvez vous faire piquer sans danger ou pas. Bon Jansen pas terrible non plus, il marche pas, on ne le fait pas ou plus. Heureusement il vous reste LE Pfizer… bon il est vrai que Taïwan vient de le suspendre pour les jeunes. Problèmes cardiaques semble-t-il… Bilan brillant de la stratégie du tout vaccinal qui, comme prévu, est en train de foirer dans les grandes largeurs !

Avant de passer pour des cons… piquons une 3ème fois !

Allez, le passe sanitaire qui a été prolongé va permettre à tous d’aller à la dose de « rappel » le « boost » de Pfizer pour mieux passer l’hiver… ou pas !

Cela recommencera plus tard puisque nous ne faisons rien d’autre que de piquer des millions de gens avec un truc qui a tout sauf une efficacité de 95 %, et certainement pas dans le temps. Tous ceux qui lisent un peu le savaient déjà depuis fort longtemps mais il ne fallait pas le dire. Il fallait piquer. Alors nous piquerons encore et encore.

Mais cela ne marche pas, et ne marchera pas plus demain.

Donc dans certains pays d’Europe, on reconfine !

Aux Pays-Bas c’est tout le monde.

En Autriche ce ne sont que les non-vaccinés, ce qui fera sans doute très plaisir à tous les vaccinés qui « eux ont fait l’effort ». Mais la réalité, froide, c’est que cela ne changera rien au fait que confiner des gens sains et pas malades est aussi crétin que d’emprisonner des gens qui n’ont commis aucun crime ou délit. Plus grave, on confine des gens pas malades et on laisse des vaccinés porteurs du virus continuer à le propager dans la population vaccinée qui se croit protégée mais qui ne l’est pas ou que très partiellement.

On vous expliquera qu’assigner à résidence des personnes non malades et non vaccinées c’est très démocratique alors que d’obliger des malades à s’isoler ce serait de la discrimination.

On vous expliquera que fermer les frontières ce n’est pas bien parce que cela est un peu fasciste, et que laisser les malades des autres pays venir c’est vraiment très bien surtout si ce sont des malades vaccinés.

A force d’expliquer des bêtises, les politiques sanitaires n’ont plus rien de sanitaires et de scientifiques. C’est de la croyance. C’est de la religion Pfizerienne. Rien de plus; C’est du niveau des médecins de Molières. Faisons une saignée de plus !

Les nouvelles saignées économiques !

Ne vous précipitez pas trop pour réserver vos vacances de noël à la montagne.

Comme dit Attal le porte Parole du gouvernement « il ne faut pas exclure un nouveau confinement ».

Les restaurants refermeront.

Les commerces non-essentiels également.

Nous nous retrouverons au même point qu’il y a 2 ans !

Sacré succès tout de même.

Nous saccagerons à nouveau nos économies, nous allons créer des dégâts irréparables psychologiquement. Nous cassons, nous brisons les peuples.

C’est un immense carnage qui n’a aucun sens.

Nous pouvons évidemment faire autrement.

Comment ?

Simple.

Les gens qui vont bien… vont bien ! Qu’ils soient vaccinés ou pas, un non malade n’est pas malade et n’a pas à subir de restriction.

Les gens qui sont malades, fièvre, nez qui coulent ou que sais-je encore doivent s’isoler et quand on a le covid, NON, on n’a pas le droit de sortir 2 heures par jour au supermarché pour contaminer les autres !!

Simple.

C’est le fameux, tester, tracer, isoler… mais on ne le fait pas.

Et puis, au passage, on peut soigner aussi avec des produits qui, à défaut de vous guérir, ne feront pas de mal. Ici, chez nous en Normandie les médecins donnent du zinc, des antibios au cas où et demandent à ce que l’on mesure la saturation en oxygène… cela ne sauvera pas tout le monde, mais c’est déjà ça ! C’est mieux que rien.

Enfin, même si cela n’est pas démocratique, on ferme les frontières, on teste les entrants, on met en quarantaine si nécessaire, et surtout, on protège les gens les plus faibles, nos anciens, nos malades chroniques et on leur donne des FFP2 par exemple… mais non, il n’y en a pas. C’est trop cher.

Un confinement, lui ce n’est pas cher.

Cela coûte quoi… 300 milliards d’euros pas an, 10 % de PIB… on ne va pas acheter pour 500 millions d’euros de masques quand même. « Pas assez cher mon fils ».

Enfin, l’Europe se dirige vers un reconfinement plus ou moins important avec quelques variants locales plus ou moins sympathiques.

Cela va coûter un pognon de dingue.

Nous tournons en rond.

Mais il est interdit de le dire, interdit de poser des questions, interdit de remettre en cause une politique stupide qui nous mène dans le mur depuis le début.

2022 sera l’échec de la vaccination, et cette 5ème vague montre bien que tout cela ne sert presque à rien.

Affligeant. Nous sommes dans un délire sanitaire et logique qui ne peut que nous conduire à un désastre économique, un véritable fiasco que personne ne veut voir venir.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.