Confinement 2 : tout ce qu'il faut savoir, ce qui est autorisé, ce qui change...

100 %
100% de la population française sera confinée.

C’était attendu, c’est désormais une réalité : les Français sont reconfinés. Lors de son allocution, Emmanuel Macron a expliqué en quoi le confinement, malgré tout craint, était aujourd’hui la seule solution viable pour faire face à la pandémie de la Covid-19. Mais par rapport au premier confinement du printemps 2020, il y a quelques changements.

Les Français devront se cloîtrer chez eux… ou pas

Le principe du Confinement 2 est le même que celui du Confinement 1 (et sera le même en cas de Confinement 3, bien évidemment) : les Français sont « invités », pour ne pas dire contraints, de rester chez eux.

Pour sortir, il leur faudra imprimer ou télécharger la désormais célèbre « Attestation dérogatoire » et justifier de leurs déplacements. Bref, rien de nouveau à l’horizon, vous savez comment ça marche. Mais quelles sorties sont autorisées ?

C’est là le premier changement par rapport au Confinement 1 : durant le Confinement 2, vous avez plus de possibilité de sortie.

Naturellement, le télétravail est de nouveau la norme « partout où c’est possible » a précisé le Président, mais le travail continue, plus qu’au printemps. Moyennant une attestation d’employeur et l’attestation dérogatoire, les trajets « domicile-travail » sont autorisés. On notera qu’Emmanuel Macron a annoncé que l’activité économique ne sera pas autant à l’arrêt qu’au printemps, évoquant notamment les chantiers BTP ou encore les usines qui ne fermeront pas.

Si vous avez un enfant, par ailleurs, vous avez de la chance : vous pouvez l’accompagner à l’école et aller le chercher. Les crèches, écoles, collèges et lycées restent en effet ouverts, ce qui permettra de soulager les parents et de leur permettre de continuer de travailler. Inversement, si vous êtes étudiant dans le supérieur, pas de chance : le universités ferment et basculent en cours à distance.

Les rendez-vous médicaux sont toujours autorisés et, nouveauté, les visites dans les Ehpad aussi...

Tout ce qui est fermé en France

Le Confinement 2, comme le Confinement 1, entraîne la fermeture de nombreux établissements : tous les commerces dits « non essentiels » vont donc baisser le rideau. Cela concerne les commerces mais également les coiffeurs, les instituts de beauté… bref, comme au printemps. Et bien évidemment les restaurants et cafés sont fermés.

Néanmoins, le Président a annoncé que plus de services resteraient ouverts, notamment dans l’administration, là aussi pour que l’économie tourne le plus possible. La liste n’a pas été détaillée mais le sera dans les jours à venir.

On ne voit pas ses amis et sa famille… sauf pour les enterrements

Moments à fort risque de propagation du virus, tous les rassemblements publics et privés sont interdits sur tout le territoire, du moins en principe. On ne voit pas les amis et on ne se déplace pas pour rendre visite aux parents (sauf motif impérieux, bien évidemment)… donc on reste sagement en famille.

Seule exception : les enterrements. Emmanuel Macron a précisé qu’ils seront autorisés, alors que durant le Confinement 1 c’était beaucoup plus compliqué. Mais on peut supposer que, pour autant, pas question d’avoir 100 personnes à l’enterrement.

On se déplace, mais pas trop loin

Les déplacements, en cas de dérogation, sont limités à la seule région de résidence. Une tolérance est prévue pour le retour des vacances de la Toussaint, qui se terminent le week-end du 31 octobre 2020, après quoi la règle sera stricte.

Au niveau international, les frontières restent ouvertes au sein de l’UE, fermées pour ce qui est des frontières extérieures, afin de permettre aux Français se trouvant à l’étranger de rentrer. Rien n’a été spécifié pour les travailleurs frontaliers.

Quand commence le Confinement 2 ?

Sur ce point, Emmanuel Macron a été très clair : les Français seront confinés pour une durée de plus de 4 semaines. Le confinement entrera en vigueur jeudi 29 octobre 2020 à minuit pour se terminer le 1er décembre 2020, s'il n'est pas prolongé d'ici-là.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio