60.000 sans-abris vont bénéficier de chèques-services

7 EUROS
Les chèques-services seront d'un montant de 7 euros par jour

Afin qu'ils puissent subvenir à leurs besoins en cette période de crise sanitaire, le gouvernement va distribuer des chèques-services à plus de 60.000 personnes sans-abris. 

 Sept euros par jour et par personne

Restez chez eux, ils le voudraient bien. Le ministère chargé de la Ville et du Logement a décidé de mettre en place des « chèques-services » pour permettre l’accès aux produits d’alimentation et d’hygiène aux personnes sans-abris. «L’enjeu est aussi de pouvoir répondre aux besoins en termes d’alimentation ou d’achat de première nécessité, car la crise sanitaire a pu désorganiser les dispositifs existants d’aide alimentaire» a précisé le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie.

Le montant de ces chèques sera de 7 euros par jour soit 210 euros par mois. Ce seront les préfectures, puis les associations locales qui sont chargées de la distribution des chèques en fonction des besoins des personnes et familles sans domicile. En tout, 60.000 personnes sans-abris devraient pouvoir bénéficier de cette aide financière. 

Des achats de première nécessité

Ces chèques pourront être dépensés par les personnes sans domicile ainsi que les associations directement dans les commerces pour acheter de la nourriture ou des produits de première nécessité, de santé ou d'hygiène. Le coût de cette aide est estimé à 15 millions d’euros et sera pris en charge à 100% par l’État.

Ce «revenu universel d’urgence» est une prise de conscience du gouvernement sur ses obligations en matière de garantie sociale. Pour cela, il a multiplié les actions depuis le début de la crise et a notamment réquisitionné des chambres d’hôtel pour loger les sans-abris durant cette période de confinement. Selon le ministère, ce sont 7.600 places d’hôtels supplémentaires qui ont été mobilisées au 31 mars sur l’ensemble du territoire. 

Près d'un millier de sans domicile fixe seraient également atteint du coronavirus selon le ministre chargé de la Ville et du Logement. 

Ludivine Canard

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr. 

Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine