Covid-19 : Castex testé positif, un Conseil de Défense sanitaire prévu

4,5 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 a dépassé
4,5% le 21 novembre 2021.

La 5e vague de Covid a frappé fort : le numéro 2 de l’État, le Premier ministre Jean Castex, a été testé positif. Une première, mais ce n’est pas la première fois que le gouvernement est directement touché. Et pour faire face à la hausse des cas, un nouveau Conseil de Défense sanitaire a été programmé pour mercredi 24 novembre 2021.

Jean Castex a contracté la Covid-19

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement : Jean Castex a été testé positif au virus Sars-CoV-2. Une contamination qui sera intra-familiale : sa fille de 11 ans a contracté le virus ce qui avait justifié son placement en statut de « cas contact ». C’est lors d’un test pour confirmer, ou infirmer, sa contamination que le virus a été détecté chez lui.

Désormais, le Premier ministre est à l’isolement, mais son état ne présenterait, selon son entourage, aucune inquiétude avec une simple toux légère. Mais sur l’exécutif, l’impact d’une telle annonce est majeur. Dès lundi 22 novembre 2021 dans la soirée, ce sont quatre autres ministres qui ont été placés sous le statut de cas contact : Gérald Darmanin, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, la ministre des Armées Florence Parly et le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune. Tous s’étaient déplacés à Bruxelles avec le Premier ministre qui, par ailleurs, a rencontré le Premier ministre belge Alexander De Croo, devenu lui-même cas contact et placé en quarantaine.

Jean Castex avait déjà été déclaré cas contact trois fois depuis le début de la pandémie, sans, heureusement, contracter le virus.

De nouvelle mesures pour freiner la reprise pandémique ?

C’est dans cette situation un peu particulière que se tiendra un nouveau Conseil de Défense sanitaire, selon les informations de BFMTV, mercredi 24 novembre 2021, en amont du Conseil des ministres. Objectif : trouver les solutions pour freiner la pandémie.

L’hypothèse la plus probable est l’extension de la troisième dose du vaccin vers un public plus large, les +40 ans voire l’ensemble de la population déjà vaccinée. Mais le Pass sanitaire ne deviendra pas « Pass vaccinal » et cette troisième dose ne devrait pas impacter la validité du Pass pour le moment.

Ni confinements ni couvre-feux ne sont prévus, les mesures seraient mal perçues par la population, tout comme le télétravail imposé. Par contre, selon BFMTV, il est possible que de nouvelles dispositions visant les établissements accueillant du public soient décidées et que les contrôles soient renforcés.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio