Salaire : une augmentation réduit le risque de suicide

6 %
Une augmentation d'un dollar réduit jusqu'à 6% le risque de suicide.

Selon une étude américaine, un dollar de plus sur le salaire réduirait jusqu’à 6% des risques de suicide. Un bon argument pour négocier votre augmentation !

Un dollar de plus réduit le taux de suicide

Selon une étude américaine publiée début janvier dans le Journal of Epidemology & Community Health, une augmentation de salaire d’un dollar seulement permettrait de réduire de 3,4% à 6% en moyenne le risque de suicide. Elle se base sur des données récoltées entre 1990 et 2015 auprès d’adultes âgés de 18 à 64 ans originaires d’un des cinquante états américains.

Les taux de suicides enregistrés en 2017 montrent que les personnes qui sont au chômage mettent plus fin à leur vie que celles qui ont un emploi. Ainsi, 1,7% des chômeurs ont fait une tentative de suicide contre 0,7% pour les Américains qui travaillent à temps partiel et 0,4% pour ceux qui travaillent à temps plein.

Un lien entre suicide et chômage

D’après les résultats de l’enquête, une augmentation de salaire de deux dollars aurait pu prévenir à elle seule environ 40.000 suicides entre 2009 et 2015. Les chercheurs estiment par conséquent qu’il existe un réel lien entre les conditions économiques et la santé. Le chômage et la précarité sont de toute évidence un facteur de risque du suicide.

Selon une étude de l’Inserm publiée en 2015, en France, près de 600 suicides pourraient être attribués à la hausse du chômage observée entre 2008 et 2010. Avec environ 9.000 décès par suicide par an, la France présente un des taux de suicide les plus élevés d'Europe. C’est dans les Hauts-de-France qu’on enregistre la plus forte moyenne ; région où la pauvreté est particulièrement présente.