Attention aux arnaques financières sur Internet

1 milliards d'€
En 2019, une enquête avait estimé qu'environ un milliard d'euros
avaient été dérobés sur deux ans.

Avec la pandémie de Covid-19, de nouvelles arnaques apparaissent sur Internet, comme par exemple de fausses cagnottes pour les soignants. 

Une liste de 2.500 sites d'arnaques 

La pandémie de Covid-19 et la peur en l’avenir qui en résulte forment un terreau propice aux arnaques financières. Les régulateurs du secteur financier avaient diffusé une campagne de communication l’année dernière sur les réseaux sociaux pour appeler à être vigilants face à toute offre attractive. Mercredi 16 juin 2021, ils ont réitéré leur message.

En 2020, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ont ajouté près de 1.200 sites ou entités sur leur « listes noires », contre environ 500 en 2019. Et au total, ils en ont inscrit plus de 2.500 sur une autre liste accessible au public. Les sites d’arnaques peuvent être notamment les fausses cagnottes pour les soignants, ou les faux livrets d’épargne avec des promesses de garanties.

Une « industrialisation du phénomène des arnaques »

Les pratiques sont d’autant plus graves que les personnes ne récupèrent jamais leur argent. « En 2020, la proposition d’investissement dans des parkings d’aéroports, fictifs, avec des escrocs qui reprenaient des grands noms du BTP, a fait beaucoup de mal », a expliqué madame Castanet, chargée de la protection des épargnants à l'Autorité des marchés financiers (AMF). « Malheureusement on pensait que la vague était terminée, mais on a encore, en 2021, un certain nombre de réclamations sur ce plan là », a-t-elle ajouté.

On ne sait pas encore chiffrer exactement le nombre de victimes de ces arnaques. Mais les régulateurs du secteur financier parlent de vraie « industrialisation du phénomène des arnaques ». En 2019, une enquête avait estimé qu’environ un milliard d’euros avaient été dérobés sur deux ans.