Lyme : une appli pour signaler les piqûres de tiques

23.500
23.500 signalements de piqûres de tiques ont déjà été effectués.

Pour mieux connaître les tiques et établir une cartographie du risque de piqûres en France, les citoyens peuvent effectuer des signalements auprès de Citique. Récemment, ce programme a fait peau neuve en se dotant de l'application "Signalement Tique". 

Un programme de recherche participative sur les tiques

Lancé en 2017 par l’Institut national de la recherche agronomique (Inrae), le programme de recherche participative "Citique" -contraction de citoyen et de tique- se dote d’une nouvelle application : "Signalement tique". Concrètement, elle permet de créer plusieurs profils sur un même compte et permet de cartographier le risque de piqûre en France. Objectif : établir une carte du risque infectieux.

C'est un outil précieux pour les chercheurs qui connaîtront ainsi la date et le lieu de la morsure de tique, la zone du corps qui est touchée, le nombres de tiques, des photos, etc. Citique a d’ores et déjà permis d’apprendre qu’un tiers des tiques sont porteuses d’un agent pathogène minimum dont 16% la borrélie, responsable de la maladie de Lyme. Les quelques 23.500 signalements déjà effectués ont permis d’apprendre que les tiques ne piquaient pas seulement dans les forêts mais aussi dans les jardins ou les parcs.

Des informations pour cartographier le risque de piqûres en France

Autre découverte intéressante qui a pu être faite grâce à la participation des citoyens, l’augmentation du nombre de signalements de piqûres sur les chats et les chiens commence trois à quatre semaines avant l’augmentation du nombre de signalements des humains. Selon Pascale Frey-Klett, microbiologiste et directrice de recherche de l’Inra, les animaux domestiques pourraient être « de bonnes sentinelles ».

Si vous souhaitez vous aussi participer au programme, vous pouvez télécharger l’application, en vous rendant sur ce lien pour Android ou cet autre lien pour Iphone. À partir de juillet 2020, elle sera dotée d’une modalité qui permettra de signaler les sorties sans piqûre de tique. Une information qui apportera encore plus de précisions à la cartographie du risque de piqûres en France.