Grâce au Covid-19, l'utilisation d'antibiotiques a baissé

17 %
La consommation d'antibiotiques a baissé de 17% en 2020.

Lors de la pandémie, les gens ne sont plus allés se faire soigner chez leur médecin et sont moins tombés malades grâce aux gestes barrière. Un phénomène qui a eu des effets positifs sur l’utilisation des antibiotiques.

Baisse de prescription et de consommation d’antibiotiques

Selon une étude menée par Santé publique France à partir de données sur les remboursements effectués par la Sécurité sociale qui a été publiée mardi 16 novembre 2021, « En 2020, une baisse de la consommation a été observée dans toutes les classes d'antibiotiques ». Ces résultats sont à lire à la lumière de la crise sanitaire liée au Covid-19.

N’oublions pas que pendant la pandémie, toutes les autres maladies bénignes classiques ont quasiment disparu grâce à l’application des gestes barrière. Quant au Covid-19, il était soigné avec du paracétamol. Enfin, les Français ont moins consulté leur médecin, surtout lors du premier confinement. Alors, forcément, la prescription et la consommation d’antibiotiques ont baissé.

Lutter contre l’antibiorésistance

En chiffres, cette baisse représente 17% en matière de consommation et 18% en matière de prescription d’antibiotiques. Il s’agit d’une baisse sans précédent ces dernières années même si cette diminution a déjà été amorcée il y a une dizaine d’années.

La baisse de prescription et de consommation d’antibiotiques fait partie des objectifs que se sont fixés les autorités sanitaires. En effet, l’antibiorésistance qui est engendrée par la surconsommation d’antibiotiques est identifiés par l’OMS comme l'une des menaces les plus sérieuses pour la santé publique.