Amazon vend désormais des médicaments sur ordonnance

1300 MILLIARDS $
Le marché des médicaments sur ordonnance devrait atteindre 1.300
milliards de dollars dans le monde en 2025.

Tandis qu'en France la fronde anti-Amazon s’organise pour les fêtes de Noël 2020, le géant américain continue son développement. Mardi 17 novembre 2020, Amazon a annoncé le lancement d’Amazon Pharmacy, son nouveau service de vente de médicaments sur ordonnance en ligne. Un développement attendu que le groupe prépare depuis 2 ans au moins. Avec, au programme, des réductions.

Amazon Pharmacy : un plan en trois étapes

L’annonce du lancement d’Amazon Pharmacy a fait du bruit en France du fait de la fronde anti-Amazon et du fait que la vente en ligne de médicaments avec ordonnance reste très limitée dans l’Hexagone. Mais outre-Atlantique, ce n’est pas une nouveauté. D’ailleurs, ce lancement n’est que la confirmation de l’intérêt que porte Amazon pour la vente de médicaments depuis au moins 2017.

Car tout a commencé avec une information passée relativement inaperçue en Europe et qui date de 2018 : Amazon avait racheté, pour 753 millions de dollars, PillPack… un site Internet américain spécialisé dans la vente et la livraison de médicaments. Y compris sur ordonnance.

En 2019, toujours aux États-Unis où la législation est plus laxiste sur la vente de produits pharmaceutiques, Amazon a lancé sur son site la vente de médicaments sans ordonnance. Le lancement d’Amazon Pharmacy, c’est donc tout simplement la dernière étape du projet alors que l’intérêt des géants du numérique pour la santé se fait grandissant.

Amazon Pharmacy promet des promotions… mais n’est pas disponible en France

Cette nouvelle étape dans le développement de la firme de Seattle ne devrait guère changer la vie des Français : Amazon Pharmacy n’est pas disponible en France et ne le sera probablement pas avant longtemps. E.Leclerc tente en vain depuis des années et à grands coups de publicités de faire changer la législation en vigueur (le distributeur a même été condamné pour publicité mensongère pour avoir déclaré que dans toutes ses « pharmacies » était présent un docteur en pharmacie).

Pour les Américains, toutefois, le changement est majeur, surtout du fait que le géant propose des réductions sur le prix des médicaments pouvant aller jusqu’à 80 % à ses abonnés Prime. Dans un pays où se soigner coûte très cher si on n’a pas d’assurance santé (des soins pour la Covid-19 peuvent laisser une facture de plusieurs centaines de milliers de dollars), obtenir des réductions peut faire la différence. D’autant plus que ces réductions sont réservées, justement, aux clients Amazon Prime qui commanderaient des médicaments sans passer par leur mutuelle.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

 

Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio