Alcool et obésité : forte augmentation des maladies d'ici 2030

1.164.000
La France enregistrera 1.164.000 nouveaux cas de maladies liées à
l'alcool et l'obésité.

D’ici 2030, la santé des Français pourrait se dégrader si rien n’est fait. Selon une récente enquête, baisser l’indice de masse corporelle et réduire la consommation d’alcool permet de réduire un nombre important de maladies.

Des maladies liées à l’alcool et à l’obésité en forte hausse d’ici 2030

Cirrhose, cancer du foie, AVC… Selon une étude publiée le mercredi 12 mai 2021, les maladies associées à l’alcool et à l’obésité risquent d’augmenter fortement si rien n’est fait d’ici 2030. Les chiffres qui ont été dévoilés sont particulièrement alarmant.

Dans moins de 10 ans, la France enregistrera 73.000 nouveaux cas de cirrhoses, 55.000 nouveaux cas de cancers du foie, 61.000 nouveaux cas d’autres maladies chroniques du foie, 425.000 nouveaux cas de maladies coronariennes et 550.000 AVC. Si rien n’est fait pour enrayer cette tendance, l’obésité passera de 17,8% à 27,3% de la population chez les hommes et de 19,3% à 31,3% chez les femmes.

Baisser l’indice de masse corporelle et réduire la consommation d’alcool

L’enquête révèle aussi qu’un scenario optimiste est possible. Si l’indice de masse corporelle des Français baissait chaque année de 1% et si la consommation d’alcool réduisait de 5% par an, 16.000 cas de cirrhose, 9.000 cas de cancer du foie et 13.000 cas d’autres maladies chroniques du foie pourraient être évités.

Il est urgent d’inverser la vapeur mais il n’est pas trop tard. Selon les auteurs de l’étude, « Des politiques publiques visant à réduire ces facteurs de risques dans la population française pourraient atténuer l’augmentation prévisible des maladies non transmissibles liées à l’alcool et à l’indice de masse corporelle ».