Le chiffre d'affaires d'Airbnb crève le plafond

100 millions de dollars
En 2017 Airbnb avait réalisé un bénéfice de 100 millions de dollars.

Jamais Airbnb n’a généré autant de cash. Au troisième trimestre 2018, le bénéfice de la société a « largement dépassé » le 1 milliard de dollars, révèle la CNBC.

Airbnb n’a jamais généré autant d’argent

En tant qu’une entreprise non cotée en Bourse, Airbnb n’est pas tenu de rendre public son chiffre d’affaires. Mais au fur et à mesure que son entrée en Bourse se prépare, la société sort peu à peu de son silence… même si les informations sont toujours dévoilées au compte-gouttes. D’après les journalistes de la CNBC, Airbnb vient d’enregistrer le trimestre le plus solide de son histoire, avec un chiffre d’affaires qui a « largement dépassé » le 1 milliard de dollars.

Même si le chiffre d’affaires trimestriel avait déjà franchi 1 milliard de dollars par le passé, le troisième trimestre 2018 a été le plus solide depuis le début de son activité en 2008, a révélé Airbnb à une journaliste de la CNBC. Et selon une source connaissant la situation financière d’Airbnb, 2018 devrait être la deuxième année où la société parviendra à réaliser un bénéfice. Selon cette même source, en 2017 Airbnb avait réalisé un bénéfice de 100 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de dollars.

Airbnb est actuellement valorisé 31 milliards de dollars

L’entrée en Bourse d’Airbnb est prévue pour le second semestre 2019, avait annoncé Brian Chesky, son PDG. À l’issue de son dernier tour de table en mars 2017, Airbnb avait parvenu à rassembler 1 milliard de dollars, portant sa valorisation à 31 milliards de dollars.

Mais avant que l’entrée en Bourse puisse se faire, Airbnb, qui emploie déjà 4 000 salariés, doit en trouver au moins un de plus. En effet, le poste de directeur financier reste toujours vacant suite à la démission en février 2018 de Laurence Tosi, grâce à qui Airbnb a pu renouer avec la rentabilité. Selon les informations de Fast Company, cette démission aurait été liée à un différend entre Laurence Tosi et Brian Chesky quant à la direction que doit prendre Airbnb. Pour Laurence Tosi, la société devait réduire ses coûts et développer les partenariats à l’image des grands acteurs des voyages en ligne, tandis que Brian Chesky voyait sa société se démarquer en développant une offre qui lui serait propre.